Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition

Arbres à vent

Arbres à vent1er avril 2015

———————————————————————————–

Au quotidien «Regard sur Sagy» continue à vous informer sur la page du Journal Citoyen : http://www.regard-sur-sagy.fr/journal-des-59/

———————————————————————————–

En tant que conseiller municipal, certes minoritaire, mais néanmoins ô combien actif, je souhaiterais faire connaître, si ce n’est déjà fait, une nouvelle technologie, fondée sur l’énergie éolienne, qui pourrait éventuellement permettre à notre village de franchir une étape de la nécessaire transition énergétique :  les « arbres à vent ». Après une longue carrière d’écrivain et de scénariste Jérôme Michaud-Larivière a décidé de bousculer sa vie professionnelle. Désireux de se rendre utile et d’essayer d’apporter un héritage positif et durable pour l’environnement, il s’est lancé dans une reconversion professionnelle inattendue. Etranger tant au monde de l’entreprise qu’à celui des ingénieurs, le fondateur de « New Wind » est pourtant parvenu à créer un produit technologique particulièrement innovant, résultant du principe « think global, act local ». L’idée de l’ « arbre à vent » est d’abord née dans l’un de ses romans, pur produit de son imagination. L’auteur était en effet intrigué par le mouvement continu des feuilles des arbres, agitées par une énergie irrégulière indépendamment de la présence ou de l’absence de vent. C’est donc de cette invention fictive où les arbres seraient une source d’énergie qu’est né l’arbre à vent de Jérôme Michaud-Larivière quelques années plus tard. A l’heure où la demande en électricité ne cesse de s’accroître dans le monde entier, s’accompagnant d’une augmentation continue du prix du kWh – plus de 25% d’ici 2016 selon la Commission de Régulation de l’Energie – l’ « arbre à vent » présente une alternative intéressante aux actuels principes de production énergétique. En effet, si l’éolien souffre d’intermittence et nécessite des vents puissants (5 mètres / seconde) uniquement accessibles en hauteur, le concept de l’ « arbre à vent » part d’un postulat inverse palliant les contraintes de l’éolien. Véritable pari technologique, l’ « arbre à vent » est conçu « petit, relativement bas et avec une multitude de minis éoliennes». Les avantages de l’arbre à vent : – Performance. Rendement annuel important grâce à un seuil de démarrage faible (2m/seconde contre 5m/seconde pour l’éolien classique). Conséquence directe, l’arbre à vent est actif en moyenne 200 jours par an contre 110. « Un arbre peut ainsi produire 2,5kW et couvrir les besoins électriques d’un foyer de 4 personnes hors chauffage (avec deux arbres tous les besoins sont couverts) ». Il peut avoir d’autres fonctions : éclairer 25 réverbères à Led, alimenter des bâtiments publics etc : une façon sans doute de diminuer la facture énergétique de notre commune. – Adaptabilité. Le rendement est élevé grâce à la capacité de l’arbre à capter tous les types de vent (laminaires, plats ou de traîne), même les turbulences liées au déplacement des véhicules par exemple. – Facilité de maintenance. Au vu de l’indépendance de fonctionnement des turbines, le risque de panne de l’arbre à vent est minime. Chaque « feuille » peut en effet être remplacée sans affecter l’activité de l’ensemble de l’arbre. Et surtout plus de feuilles mortes à ramasser à l’automne devant nos petits commerces. – Esthétique et silencieux. Imaginé par le designer Claude Colluci à échelle humaine, l’ « arbre à vent »   permet ainsi de créer « un lien de sympathie entre le consommateur et l’arbre », explique Jérôme. L’objectif étant que l’arbre à vent devienne une source d’économie et de production énergétique adopté par chacun, ce dernier est silencieux en plus d’être esthétique. Un « arbre à vent » pourrait même être planté sur le futur rond point. CAF ARRAS PRINGUET Thomas 17 decembre 2012 Espérant avoir convaincu l’ensemble des élus du conseil municipal, de l’intérêt de ma proposition pour notre petite communauté, précisément à un moment où nous cherchons à faire des économies. Franck OLIVIER PS : ceci n’est pas un poisson d’avril , pour s’en convaincre on se reportera au site http://www.arbre-a-vent.fr/ arbre à vent 1

Commentaires fermés.

Archives