Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Jeudi 24 mai 2018 à 19h00 Réunion publique PLU à la salle des fêtes de SAGY

Courriers des lecteurs

Chères lectrices, chers lecteurs

Je souhaitais créer un blog participatif, les citoyens se seraient exprimés, auraient alimenté le débat, fait des propositions, une vraie « boite à idées » bénéfique pour le village. Malheureusement, compte tenu de l’expérience du blog de campagne des municipales 2014 pollué par quelques uns sous couvert d’anonymat (Casimir, L’ancien, mimi, Platon, etc…  se reconnaîtront), j’y avais renoncé. Toutefois, des citoyens me contactent, s’expriment et, dans un désir de dialogue et d’interactivité, il m’a semblé nécessaire d’ouvrir cette rubrique. Vous pouvez m’écrire dans « Contactez-moi » et me demander de publier votre message. Tentons ensemble d’élever le débat.

Je reçois aussi des messages de soutien.

Merci à tous

_______________________________________________

Cher Monsieur, vous avez été destinataire, en copie, du courriel envoyé le 10 novembre 2017 à Mr le Maire à propos des « Assises nationales de la mobilité » auxquelles nous avons participé la veille. Vous êtes autorisé à publier ce courriel dans la rubrique « courrier des lecteurs », notre nom peut apparaître, notre action à la préfecture du Val d’Oise s’inscrit dans l’intérêt général de notre commune. Nous vous souhaitons bonne continuation dans votre travail d’élu. Mr et Mme Herbin.

 

De : Mr et Mme HERBIN
Envoyé : vendredi 10 novembre 2017 13:18
À : ‘Mairie de Sagy’
Cc : ‘Franck OLIVIER’
Objet : Participation aux « Assises nationales de la mobilité »

 

Mr le Maire

Hier nous étions parmi la soixantaine de participants, élus, citoyens, entreprises, experts, acteurs de la mobilité, à contribuer aux Assises nationales de la mobilité qui se tenaient à la Préfecture du Val d’Oise.

Ces assises visent à identifier les besoins et les attentes des citoyens en matière de mobilité en  zones rurales  et  périurbaines,  en accordant une attention particulière aux transports de la vie quotidienne.

Deux thèmes étaient débattus :

NUMÉRIQUE : des mobilités connectés, accélérer la révolution numérique dans les transports pour anticiper les mutations de la mobilité.

INTERMODALITÉ : des mobilités plus cohérentes et complémentaires : mieux articuler toutes les offres pour les rendre plus attractives et offrir une vraie alternative à la possession d’un véhicule individuel.

Nous avons choisi de débattre autour de ce deuxième thème. Nous avons pu ainsi échanger à notre table avec : Mr Michel GUIARD – Maire de Boissy-l’Aillerie – Président de la communauté de communes du Vexin Centre, Mme Gaëlle BONNEFOND – Direction des transports, Comité de Direction du Conseil Départemental du Val d’Oise, Mr Jean-Claude POUTOUX – Direction générale adjointe chargée de l’Aménagement du Territoire, Comité de Direction du Conseil Départemental du Val d’Oise, Mr Jean-Michel VINCENT –  Président de la commission Transition énergétique de Cergy-Pontoise. Ex-directeur Stratégie et Développement durable à la Direction de l’Équipement Île-de-France. (Voir son blog : agirlocal.org).

En tant que citoyen/usager en zone rurale nous avons évoqué la nécessité de créer des voies douces en insistant d’une part, sur le besoin de SÉCURITÉ afin de développer la mobilité active, et d’autre part, d’assurer près des gares, écoles, lieux publics, commerces,  des lieux sécurisés pour y déposer les vélos. Le but de ces assises consiste à faire des propositions qui peuvent se résumer par : « Plus de voies douces en zones rurales, plus de sécurité pour la mobilité active ».

L’intermodalité c’est permettre à l’usager d’aller « en sécurité » à vélo jusqu’à la gare, de l’y déposer « en sécurité »  puis de prendre le train. Développer la sécurité sur les voies douces en zones rurales permet de donner une plus grande autonomie aux adolescents, et réduit l’usage de la voiture.

Bien d’autres idées ont été émises : mettre à disposition  des parkings « sécurisés » points de relais entre 2  modes de transport vélo+covoiturage, covoiturage+ train ou bus, développer le télétravail, aménager les plages horaires, mettre en œuvre des lignes « express » …. Ce ne sont que quelques exemples d’aménagements qui amélioreraient considérablement les conditions de vie des habitants des zones rurales et mériteraient une réflexion plus approfondie des élus du  Vexin notamment.

La synthèse des contributions a été communiquée oralement par chaque groupe en présence de Mr le préfet Mr Jean-Yves LATOURNERIE qui a clos le débat. L’ensemble des propositions fera l’objet d’un rapport destiné au ministère des transports.

Bien que n’assistant pas à ces assises pour traiter de cas particulier, « l’affaire du rond-point » de la RD28 à Sagy a été évoqué à notre table et nous avons pu, en fin de réunion, longuement échanger avec Mr Jean-Claude POUTOUX qui nous a confirmé qu’il y aurait un giratoire à feux,  avec traversée de la Rd 28 en surface pour les usagers de déplacements actifs.

A SAGY, depuis des mois, beaucoup de temps et d’opportunités ont été perdus au lieu de faire aboutir le projet initial qui devait garantir la sécurité à tous les usagers lors de la traversée de la Rd28  comme prévu par la DUP. Les articles publiés dans les différents médias,  y compris Sagy Infos et  Le Petit Journal de Sagy ont maintenu jusqu’à ce jour l’incertitude, et les contradictions.

Certes, pendant ce temps vous gérez des affaires tout aussi importantes comme les dépôts sauvages. C’est un problème récurrent pour bien des communes et fait régulièrement l’objet d’échanges au sein du conseil communautaire de la CCVC.  La solution dépasse les actions possibles et relève vraisemblablement d’une politique plus générale de collecte des déchets : accès plus étendu dans les déchetteries en volume et types de produits.  Nous ne pouvons que féliciter, l’engagement des élus et espérer le découragement des contrevenants. En revanche, nous ne pouvons approuver la méthode d’élimination des déchets plastiques par brûlage,  sachant qu’elle est interdite par la loi et diffuse des gaz et particules dangereuses pour la santé.

Mais les dépôts sauvages dont vous faites grand cas dans la presse locale et municipale ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. Nous regrettons en effet que l’énergie,  « la mobilisation de nos  élus »  et que votre volonté d’impliquer la population sur ce thème, par la distribution d’un Sagy Infos recto-verso couleur, n’aient pas été mises au service des sagyens  dans la réalisation du projet d’aménagement du carrefour Rd28/Rd81  conforme au besoin de sécurité souhaitée par les habitants et à leur souhait de développer une mobilité active (enquête publique 2012, pétition 2017).

Les assises de la mobilité ne sont qu’une des démarches  gouvernementales centralisée parmi diverses initiatives nombreuses territoriales, associatives qui ne demandent que le soutien de l’administration et des élus pour développer les modes de déplacements offrant une alternative au transport automobile individuel.

La Région IDF a voté, le 18 mai 2017, son Plan vélo avec pour objectif de tripler les déplacements par ce mode de transport d’ici à 2021.  https://www.iledefrance.fr/fil-presidence/nouveau-plan-velo-regional-adopte,

L’article 51 de la Loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte dispose que, dans le périmètre d’un plan de déplacements urbains, toutes les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site doivent élaborer un plan de mobilité d’ici le 1er janvier 2018 pour améliorer la mobilité de son personnel et encourager l’utilisation des transports en commun et le recours au covoiturage. Le plan de mobilité doit être communiqué à l’autorité organisatrice du plan de déplacements urbains. http://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/reduire-impacts/maitriser-lenergie-transports/deplacements-salaries

Pourquoi  la majorité municipale ne s’inscrit-elle pas dans ce mouvement ?  Alors que le projet global « giratoire avec traversée par passage inférieur et voie douce»  a été reconnu  d’utilité publique, pourquoi  n’avez-vous jamais fait distribuer un Sagy Infos titré «  vos élus mobilisés  » et sollicité le soutien des habitants  pour obtenir la sécurité et l’accès à un mode de vie adapté à la division géographique de notre commune.

Cette attitude et la réalisation du seul giratoire,  ne bénéficient en fin de compte qu’aux automobilistes de passage sur la Rd28, au détriment des citoyens ayant approuvé puis revendiqué, le respect du projet initial par lequel élus et administration garantissaient la sécurité pour tous les usagers.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le maire, l’expression de nos salutations distinguées.

 

Mr et Mme Herbin, citoyens et citoyennes de SAGY « mobilisés » le 9 novembre 2017 aux ASSISES NATIONALE DE LA MOBILITÉ qui doivent aboutir, début 2018, à une loi d’orientation des mobilités.

—————————————————————————————————-


Message : Cher Monsieur, je vous réitère mes compliments pour 
la précision avec laquelle vous décrivez les nombreux problèmes 
de tous ordres qui affectent notre commune. Il m'aurait été agréable
de marquer publiquement mon assentiment en laissant ici ou là un 
commentaire, mais j'en ai été empêché par la mention 
" commentaires fermés ". Ce n'est pas grave, cela ne m'empêche pas 
de vous renouveler mes encouragements.
Bien cordialement.
Pépito du village



Cher Monsieur Olivier,
Il est évident que  » seul contre tous  » n’est pas la situation la plus enviable qui soit.
Ou peut-être la plus enviable, pourquoi pas, mais sûrement pas la plus facile.
Bien que je ne partage pas toujours le même point de vue que le vôtre, il n’en reste pas moins que j’admire à la fois votre courage et votre détermination.
Vous n’avez sûrement pas besoin de mes encouragements pour continuer à diffuser l’information, mais sachez que je trouve que vous faites un travail édifiant et du plus haut intérêt.
A bientôt de vous lire,
Bien cordialement,
Pépito du village

 

Archives