Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition

De la belle mécanique ou l’histoire d’Émile Eugène Henry Darl’mat

Le nom Darl’mat s’écrit en breton dalc’h mad et signifie « tiens bon » ou « ceux qui tiennent bon ».

Émile Eugène Henry Darl’mat naît en 1892. Formé à la mécanique chez son cousin, il devient chauffeur d’un homme d’affaire qui l’emmène aux USA dans un premier temps avant de lui octroyer un prêt quand il veut s’installer. Avec ce prêt il loue un local près des Invalides à Paris où il répare des autos de la marque « La Buire ».

Á partir de 1923 il se spécialise dans les Peugeot et très vite il propose à ses clients des améliorations mécaniques, mais aussi esthétiques. En 1930, 160 personnes travaillent dans ses ateliers !

Pour les distinguer des Peugeot de série, Émile Darl’mat griffe les voitures d’un écusson aux armes de la ville de Paris tenu par une patte de lion à quatre griffes (comme les gueules de lions qui ornent les capots des Peugeot ont quatre crocs).

Il crée notamment la Peugeot 402 DS (Darl’mat Spécial) qui permet à Peugeot de remporter la victoire en catégorie 2.0 l aux 24 heures du Mans 1938. Dessinée par George Paulin et carrossée par Marcel Pourtout cette 402 légère fait partie des plus belles carrosseries ayant couru au Mans avant la guerre.

Sur 3 voitures, celle conduite par Charles de Cortanze et Marcel Contet arrivera 5ième au classement général et 1ère dans la catégorie 2 litres. Ce succès sportif appellera un succès commercial, puisque 104 véhicules de ce type seront fabriqués de fin 1936 à début 1939 et vendus à une clientèle fidèle et passionnée.

Après-guerre la 202 DS est conçue sur un châssis de Peugeot 202 recouvert d’une carrosserie en aluminium profilée par Marcel Pourtout. En 1947, la 202 DS obtient 3 records internationaux : les 12 Miles à 144,536 km/h, les 2000 km à 145,045 km/h, et les 12 heures à 144.548 km/h.

En 1953, Émile Darl’Mat et Charles de Cortanze se lancent à nouveau dans la course aux records avec la prometteuse 203. La Peugeot 203 Darl’mat DS est une automobile légère spécialement pour la course aux records. Le concept est semblable, à savoir un châssis et des trains roulants de 203, une mécanique gonflée et une carrosserie en aluminium profilée. La voiture ne pèse que 600 kg. Bien partie pour battre les records d’endurance qu’elle visait, la Peugeot 203 DS doit abandonner une heure avant la fin de l’échéance à cause de la casse d’un piston plus léger que le piston d’origine : le mieux est parfois l’ennemi du bien. Aucune autre tentative ne pourra être effectuée.


La voiture présentée ici est le modèle original des records de 1953. Un modèle unique.

Un lecteur précise qu’il existe un site dédié à la carosserie Pourtout :

https://www.carrosseriepourtout.com/notre-histoire

Commentaires fermés.

Archives