Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Jeudi 24 mai 2018 à 19h00 Réunion publique PLU à la salle des fêtes de SAGY

DROIT DE RÉPONSE D’UN ÉLU à l’article du 7 février 2018

L’article publié en octobre 2017 dans La Gazette du Val d’Oise, intitulé : « Sagy – Carrefour meurtrier – Un giratoire prévu pour juin 2018 » se terminait par un paragraphe concernant le passage souterrain « Les élus émettent également des réserves sur un autre point du dossier : la création d’un passage souterrain, long de 40 m et qui permettrait de rejoindre plus facilement Saillancourt. Pour le moment il n’a pas été matérialisé ni chiffré. Mais ce passage souterrain fait partie du projet global, déclaré d’utilité publique en 2013, conclut Dominique Papillon ».

Comme je l’avais déjà mentionné dans ma réponse « Passage souterrain Rd28 : à SAGY le besoin de  « sécurité » n’est pas une question de   » facilité  » ! »  (http://www.regard-sur-sagy.fr/passage-souterrain-rd28-a-sagy-le-besoin-de-securite-nest-pas-une-question-de-facilite/ ):  « Il ne s’agit en aucun cas de rejoindre « plus facilement » Saillancourt, où Sagy bourg, mais de franchir en sécurité ce nouvel axe visant à la fluidification du trafic routier (en 2012 : 15 000 véhicules/jour dont 12 % de poids lourds). Le document de la Direction des Routes / Service Études et Projets en date du 16 mai 2013 mentionne un passage souterrain de 27 m de long. Pourquoi un allongement de 50%  dans cet exercice de communication de l’élu : 27 +13 = 40 ? Est-ce pour distiller l’idée d’ « un tunnel long comme un coupe gorge » comme on peut l’entendre dire ? ».

Ci dessus et ci dessous les documents initiaux de la Direction des Routes – Service Etudes et Projets tels qu’ils ont été présentés en réunion publique par Mr le Maire aux sagyiens et sagyiennes le 13 mars 2012.

 

Cinq mois plus tard, le 7 février 2018 le nouvel article de La Gazette du Val d’Oise : « SAGY : Carrefour meurtrier. Pas de Passage piéton souterrain avant 2020 » reprend les mêmes affirmations erronées :

– « … certains habitants, et notamment ceux de Saillancourt, s’inquiètent de ne pas voir inscrit la réalisation d’un passage souterrain dans le projet de réaménagement du carrefour. Long de 40 m, il permettrait aux habitants de Saillancourt de rejoindre plus facilement Sagy ».

«  A l’origine, le Conseil général avait estimé cette voie de circulation douce à plus de 2 millions d’euros. Ils avaient carrément proposé une autoroute pour piétons ! Une proposition incompatible avec notre cadre rural, que nous voulons préserver… sans pour autant mettre en danger la vie des habitants ! ».

Quelle est cette invention en 2018, d’une « autoroute pour piétons » dénaturant totalement le projet que Mr le Maire, à l’époque conseiller général,  avait participé à mettre sur pied au sein de la commission des routes ?

L’intitulé initial du projet était : « Création d’un itinéraire de circulations douces dans le cadre des Boucles du Vexin et de la liaison Paris-Londres et réaménagement du carrefour Rd28/Rd81 en carrefour giratoire ».

 

Ci dessus le schéma initial de la voie verte transmis par la Direction des Routes, désormais dénommée « autoroute pour piétons » par Mr le Maire.

 

Vis-à-vis des élus du département et du conseil régional,  cette emphase finalement inutile et contradictoire de la part de l’ancien Conseiller général  dessert totalement le projet et par la même les citoyens.

A l’attention de Madame Valérie Pécresse, présidente du Conseil Régional,  connaissant désormais le hameau de Saillancourt pour y avoir séjourné le 31 janvier 2018, il eut été préférable d’argumenter avec plus de sérieux le nécessaire besoin de sécurité pour les piétons et les cyclistes qui résultera de ce giratoire.

Étant présent à la réunion « Travaux Rd28 – Projet de Sagy – Voie verte » qui s’est déroulée le vendredi 8 décembre 2017 au Conseil Départemental (voir article : http://www.regard-sur-sagy.fr/reunion-departemental-travaux-rd28-projet-de-sagy-voie-verte/ ), ni les dates (2019, 2020), ni les chiffres  ( 800 000 €, 1 000 000 €, 2 000 000 €) annoncés dans cet article de la Gazette du Val d’Oise du 7 février 2018 n’ont été prononcés par Mr BOEDEC (Conseiller Départemental délégué aux routes), Mr JUVENCE (Direction des routes) ou Mr VOGRIN (Chef du service études et projets de la Direction des routes).

Quand à dire « certains habitants », la pétition sur change.org a rassemblé 128 contributions (voir article : http://www.regard-sur-sagy.fr/petition-pour-demander-la-realisation-de-la-voie-douce-le-long-de-la-rd81/ ). Mais effectivement, de mémoire aucun élu de la majorité « Continuons ensemble » n’a été « autorisé » à la signer, y compris ceux qui habitent Saillancourt.

Commentaires fermés.

Archives