Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition

Eau du robinet à Sagy : en boire ou pas

Eau du robinet à Sagy : en boire ou pas

———————————————————————————–

Au quotidien «Regard sur Sagy» continue à vous informer sur la page du Journal Citoyen : http://www.regard-sur-sagy.fr/journal-des-59/

———————————————————————————–

Sagy Sieva eau

Le Journal «* îledeFrance », de juin 2014, publie un article intitulé  L’eau du robinet : en boire ou pas et précise, à ce propos, que tous les départements franciliens ne sont pas logés à la même enseigne. Il fait référence à la dernière enquête de «Que choisir », dans laquelle, les communes du Val d’Oise, Sagy, Longuesse et Avernes sont citées pour distribuer une eau à fort taux de pesticides.

Eau du Robinet -Ile de France

En effet, dans son numéro d’avril 2014, « UFC-Que Choisir » propose, sous la forme d’une carte interactive, le bilan d’une étude menée auprès de 36 000 communes. Pour 98% d’entr’elles, la qualité de l’eau du robinet est satisfaisante, c’est plus qu’en 2012. Mais on constatera néanmoins, en interrogeant cette carte sur www.quechoisir.org/app/carte-eau, que l’eau du robinet de Sagy est qualifiée de « très mauvaise ».

Eau Que Choisir

Les bilans annuels, fournis par l’ars (Agence Régionale de Santé de l’Ile de France), figurant au dos de nos factures d’eau, affichent :

  • les critères de qualité bactériologique, la limite de qualité étant l’absence de micro-organismes, indicateurs d’une éventuelle contamination des eaux par des bactéries pathogènes,
  • les nitrates provenant principalement de l’agriculture, des rejets industriels et domestiques. Les taux de nitrates oscillent entre 32 et 37 milligramme par litre (mg/l) entre 2007 et 2013 pour une limite de qualité fixée à 50 mg/l,
  • la teneur en calcium et en magnésium dans l’eau. La dureté s’exprime en degré français (°f). Il n’existe pas de limite de qualité, l’eau à Sagy est très calcaire,
  • la teneur en fluor, oligo-élément naturellement présent dans le sol et l’eau. Limite de qualité : ne pas dépasser 1,5 mg/l. Le maximum à Sagy est de 0,35 mg/l en 2013,
  • les substances chimiques utilisées pour protéger les cultures ou pour désherber. A Sagy les pesticides dépassent régulièrement la norme qualité fixée à 0,1 microgramme/litre.

En 2013, le taux de déséthylatrazine (DEA) présent dans l’eau que nous consommons à Sagy, atteint 0,18 µg/l, soit presque le double de la norme de qualité. La DEA est une substance chimique produite par l’altération de l’atrazine, désherbant couramment utilisé, en agriculture et bords des routes, jusqu’à son interdiction, en France, en 2003.

Les données ars, ci-dessous, montrent une tendance croissante de taux de DEA présent dans l’eau sur 6 ans.

Pesticides

Compte tenu de  « l’ampleur limitée » des dépassements des taux de pesticides, l’eau du robinet de Sagy appartient à la classe NC1 « non conforme à la limite de qualité », définie comme suit par l’agence ars de l’Ile de France : « des dépassements récurrents de la limite de qualité sont observés, mais en l’état, peut toutefois être consommée sans risque pour la santé, le temps que les travaux d‘amélioration soient exécutés ».

 

En 2007, les résultats des analyses quantitatives des pesticides n’étaient pas communiqués, mais déjà : « Sur 4 analyses de pesticides réalisées, 3 dépassements ont été observés pour une substance (déséthylatrazine) ». Quels travaux ont été réalisés pour améliorer la situation depuis 2007 ?

 

 

Consommer ou ne pas consommer ?

L’eau minérale est la seule alternative dont nous disposons mais globalement, à quel prix ? La facture annuelle du consommateur s’élève à 100 €, pour 1 litre d’eau par jour à 0,28 € le litre, soit, à titre d’exemple 400 € pour une famille de 4 personnes. Plus difficile à quantifier, mais loin d’être négligeable, il faut ajouter le coût écologique des bouteilles en plastique, fabrication, transport et recyclage. La carence du service public se révèle donc couteuse et contraire à la démarche de transition énergétique.

En France, la loi du 21 avril 2004, qui a suivi la directive européenne adoptée le 20 octobre 2000, a mis en place le Schéma directeur d’aménagement et de gestion de l’eau, SDAGE, dont l’ambition vise à obtenir en 2015, le bon état de 2/3 des cours d’eau et 1/3 des nappes souterraines. Le plan national Ecophyto 2018, repris au sein du SDAGE, a pour objectif de réduire de 50% l’usage agricole et non agricole de produits phytosanitaires.

 

EAU DU ROBINET À SAGY : EN BOIRE OU PAS ? Un dossier à suivre par la commune de Sagy auprès des divers acteurs de la démarche qualité de l’eau, chargés à la fois, de l’information et de la protection de la santé de la population.

Eau Ile de France

Commentaires fermés.

Archives