Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Elu de proposition

Journal d’un élu de campagne 2019

Mercredi 20 février 2019 : Compte rendu du comité environnement et voirie et réseaux du lundi 18 février 2019 à 18h30.

Mardi 19 février 2019 : Compte rendu du comité bâtiments et patrimoine du lundi 11 février 2019 18h30

Bilan travaux 2018

Mur du jardin : 7500 € HT soit 9000 € TTC.

Mur du jardin en face du terrain de football

Église : tomettes et toiture 3060 € HT (subvention* de 40% du coût).

École primaire :

  • Peinture des fenêtres et portes du rez de chaussée : 2620 € HT.
  • Réparation du portail 540 € HT (subvention* de 40% du coût).
  • Peinture des sanitaires 3078 € HT (subvention* de 40% du coût).
  • Peinture du portail et du portillon 2116 € HT (subvention* de 40% du coût).
  • Divers travaux d’électricité 637,50 € HT.
  • Ballon d’eau chaude  3145,15 € HT.

Presbytère :

  • Vérification toiture et changement de tuiles 780 € HT (subvention* de 40% du coût).

Garderie :

  • Rénovation de la corniche 830 € HT (subvention* de 40% du coût).
  • Réparation de la gâche électrique de la garderie 75 € HT.

Maternelle :

  • Réparation des gouttières dégradées 680 € HT (subvention* de 40% du coût).
  • Anti-pince doigts 400 € HT.

Boulangerie :

  • Réparation à l’étage de quelques tomettes et d’une trappe sous la baignoire 750 € HT.
  • Réparation plinthe et serrure de la porte d’entrée du logement 335 € HT.

Ateliers communaux : sécurisation des portes des ateliers 750 € HT.

Court de tennis : entretien 990 € HT.

Entretien annuel de toutes les chaudières pour 1034 € HT.

Logement garderie : plomberie changement d’un thermostat 475 € HT.

Travaux 2018 : total 29795,65 € HT, 35754,78 € TTC.

A noter : Le coût des  travaux du mur de la ruelle St Sulpice ne figure pas dans ce bilan, pourtant la réfection a été faite en 2018.

(*DETR : Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux).

Prévision Travaux 2019

Clocheton de la mairie :

Deux entreprises vont faire les travaux, un maçon et un couvreur, les entreprises sont choisies sans appels d’offres, pourtant la loi précise : au-delà de 25 000 euros les travaux doivent faire l’objet d’une « publicité libre ou adaptée ».

  • 43 718 euros TTC (demande de DETR pour une subvention de 40% des travaux ainsi qu’auprès du PNR).

École maternelle : Changement d’un ballon d’eau chaude 869,75 € HT (réalisé).

Église : Corniche à refaire 7330 € HT.

Mairie : Peinture escalier 5046 € HT, compris dans le devis du clocheton.

Logement garderie : 3 velux et casser un conduit de cheminée qui ne sert plus 4455 € HT.

Boucherie : Réparation placo abimé et peinture suite à une fuite 2230 € HT.

Projet de columbarium : Deux entreprises ont fait des devis pour 24 emplacements entre 20 000 et 30 000 €. Concession  de 10, 15 ou 30 ans. Le PNR subventionne l’aménagement s’il s’intègre esthétiquement à l’environnement vexinois. Voici plus de 4 ans que nous parlons de cet aménagement, peut être qu’à l’approche des élections municipales il verra le jour.

Écoles : Acquisition de 4 tableaux numériques (demande de subvention à Val d’Oise numérique).

Projet d’aménagement de l’entrée du terrain communal afin d’empêcher l’installation des gens du voyage : 2 solutions envisagées.

  • Plus petit portail à gauche de l’entrée ne permettant pas de passer avec une caravane, le portail principal étant obstrué.
  • Aménagement du portail existant, (vantail de droite quand on est face au terrain communal) réduction du vantail afin d’empêcher une caravane de passer tout en permettant le passage de  l’agent technique. Devis à demander.

Le choix par la CCVC des communes qui accueilleront une aire pour les gens du voyage sera fait au mois de juin 2019.


Samedi 16 février 2019 : Une quinzaine de personnes ont participé hier à la réunion du Grand Débat qui s’est tenue à la Salle des Fêtes de 18 à 21 heures. Les thèmes traités ont été principalement : « Démocratie et citoyenneté » et « Fiscalité et dépenses publiques ». Certaines propositions ont de fait approché les autres domaines, comme la taxe carbone qui concerne à la fois la fiscalité et l’écologie (« Transition écologique »). Une prudence a été exprimée sur les suites données au Grand Débat, mais « en même temps » chacun a apprécié la possibilité de se réunir pour débattre de ces sujets à l’échelle locale, et même l’envie de renouveler l’expérience. En tant qu’organisateur je suis maintenant en charge d’établir un compte rendu qui sera publié sur le site du Grand Débat et sur le journal « Regard sur Sagy ». Je remercie les participantes et participants pour la teneur de ce débat, les questions pertinentes et les échanges constructifs.

Vendredi 8 février 2019 : 18h30 réunion de « travail » sur le PLU.

Le dossier PLU définitif sera imprimé par le Bureau le 12 février, Mr PAPILLON nous explique que ce soir nous pouvons « changer quelques virgules » . Il suffit de voir l’intitulé des documents pour comprendre qu’il n’y a rien à débattre, nous sommes le 8 février et les documents sont annotés : « PLU approuvé par délibération du Conseil municipal du 21/02/2019 ». Sans commentaire.

Vendredi 1 février 2019 : Réponse de Mr le maire à la demande de mise à disposition d’une salle afin d’organiser un « Grand Débat » à SAGY.

« Je vous confirme mon accord pour la mise à disposition à titre gracieux de la salle des fêtes de Sagy le vendredi 15 février 2019 de 18h à 21h pour la réunion que vous souhaitez organiser dans le cadre du « Grand Débat National » proposé par le Président de la République ».

Voir article : Débat National à SAGY : vendredi 15 février 2019 de 18 à 21 heures – Réunion publique, échanges et concertation avec les habitants : http://www.regard-sur-sagy.fr/debat-national-a-sagy-vendredi-15-fevrier-2019-de-18-a-21-heures/

Mercredi 30 janvier 2019 : SAGY sous la neige

Mardi 29 janvier 2019 : courriel envoyé en mairie :

« J’apprends ce jour qu’une soirée théâtrale a été programmée par le Comité d’Animation de Sagy le samedi 16 février 2019 à 20h30, à la salle des fêtes

Dans le cadre du grand débat national, lancé par le Président de la République, je vous renouvelle néanmoins ma demande concernant la mise à disposition d’une salle communale, le samedi 16 février 2019 de 17h00 à 20h00.

Je vous remercie de me répondre dans les plus brefs délais afin que je puisse correctement organiser cette réunion à l’intention des citoyennes et citoyens de Sagy ».

Dimanche 27 janvier 2019 : courriel envoyé en mairie :

« Dans le cadre du grand débat national, lancé par le Président de la République, en tant que citoyen et élu de Sagy, je souhaite prendre l’initiative d’organiser une réunion permettant à tous de débattre de questions essentielles.

Pour la première fois la parole est donnée aux citoyens, et pour que ce moment historique se passe dans les meilleures conditions, je vous demande de bien vouloir mettre à disposition de tous ceux qui souhaitent participer à ce débat, la salle des fêtes ou tout autre salle communale, le samedi 16 février 2019 de 17h00 à 20h00″.

Mardi 22 janvier 2019 : Comme prévu, la neige tombe sur Sagy.

La veille, lundi 21 janvier, Mr le maire s’exprime sur France 3 Ile de France : https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/jt-1920-paris-ile-de-france (voir à partir de 1’07). L‘épisode neigeux est prévu par Météo France. L’anticipation et la préparation sont les meilleures armes pour les régions de plaines concernées par le risque de neige.

Le sel est la solution la plus utilisée pour faire fondre la neige et la glace accumulées sur les chaussées. Alors, à quel moment faut-il agir ? Faut-il prendre des mesures préventives plutôt que curatives ?


« Contrairement aux idées reçues, l’usage du sel n’est pas approprié à toutes les conditions météorologiques hivernales. C’est même un produit très délicat à utiliser. « Une fois que la neige recouvre la chaussée de quelques centimètres, il est complètement inutile de saler, explique Gérard Queyrel, responsable d’exploitation aux Autoroutes du Sud de la France (ASF). C’est même complètement contre-productif. En quelques secondes, sous l’effet du sel, une couche de neige voit sa température chuter de – 2°C à – 17°C et se transforme en glace. C’est d’ailleurs ce que recherche le poissonnier qui met du sel sur la glace de son étal pour la garder la plus froide le plus longtemps possible.» Tout le jeu consiste à anticiper les chutes de neige et à lancer les opérations de salage avant les premiers flocons. Le sel placé dessous joue alors un rôle inverse et permet de limiter la formation de verglas. En revanche, une fois la neige tombée, sans salage préalable, seuls les engins de raclage avec des lames sont efficaces pour dégager la chaussée ». ( http://www.leparisien.fr/societe/seul-le-salage-preventif-est-efficace-26-01-2004-2004710578.php ).

La situation locale ayant été si bien anticipée sur FR3 le 21, n’aurait-il pas été opportun d’agir préventivement et/ou plus rapidement le 22 ?


Année 2019

Chères amies et amis, chères lectrices et lecteurs, en ce début d’année, j’ai le plaisir de vous adresser mes vœux de bonne santé, de bonheur et d’amitié, pour vous mais également pour celles et ceux qui vous sont chers.


Jeudi 10 janvier 2019 : En ce début d’année 2019 une nouvelle exposition vient de s’afficher rue de la Goupillère sur le thème : « 1919 – 1939, l’entre deux guerres, une auberge à Saillancourt, « l’Oasis de Paix » »

Cette 8ème exposition depuis 2011, à l’initiative de Jean-Paul Herbin habitant le hameau de Saillancourt, a pour but de valoriser l’histoire et le patrimoine local en créant une halte récréative pour les randonneurs et les cyclistes.

Les expositions précédentes se retrouvent sur le blog :http://laboutonnieredesaillancourt.over-blog.com/.


Samedi 05 janvier 2019 11h00 : vœux de Mr le maire.


Jeudi 03 janvier 2019 19h00 : Suite à l’enquête publique qui s’est tenue du 12 novembre au 14 décembre 2018, réunion PLU pour traiter, avec les élus, les questions et remarques de Mr le commissaire enquêteur. Mr le maire annonce : « il n’y aura pas de compte rendu de cette réunion, chacun prend ses notes ».

Présents : Mr Guy PARIS, Mr Dominique PAPILLON, Mr Régis RICORDEAU, Mme Annick CRECY, Mr Etienne GUERRERO, Mr Alain BEZARD, Mr Daniel DEVAUCHELLE, Mme Anne Sophie GUILLIEZ, Mme Isabelle CRUBLE et Mr Paul MORATEL. Absents excusés : Mme Sandrine BILLARD, Mme Aline BOUDIN, Mme Aurélie DEREMETZ et Mr Paul LINZA.

Dans les huit jours qui ont suivi l’enquête publique, Mr le commissaire enquêteur a formulé dans un document de 12 pages toutes les questions et remarques qui pouvaient nécessiter une révision et des réponses de la part des élus de SAGY. Les décisions prises au cours de notre réunion du 3 janvier devaient être rapportées le lendemain, 4 janvier 2019, à Mr le commissaire enquêteur par les 4 élus de la commission PLU (Mr Guy PARIS, Mr Dominique PAPILLON, Mr Régis RICORDEAU et Mme Annick CRECY).

Les 4 élus mandatés pour élaborer le PLU de SAGY s’étaient réunis le 16 décembre 2018 et le document lu par Mr le maire contenait les réponses du bureau d’étude LDL. Mr le Maire, a refusé de communiquer et partager en réunion le document réponse de 12 pages pré rédigé par la commission PLU sur les conseils du cabinet LDL. Ce qui n’a pas permis de statuer en toute connaissance sur les changements apportés au PLU.

Sur la seule présentation orale de Mr le Maire, il fut acté que certaines zones agricoles allaient être modifiées, que 3 OAP sur 5 étaient annulées, que les emplacements réservés étaient maintenus sans modification, que certaines constructions (agrandissements) en zone A pourraient être dérogatoires pour 3 citoyens de la commune, que le bassin de rétention des eaux à Saillancourt n’était pas d’actualité, que le ralentisseur rue de la Goupillère n’était plus abandonné, que les nombreuses erreurs sur les plans allaient être mises en conformité avec la réalité du terrain. La liste des décisions est non exhaustive et la complexité des thèmes à traiter auraient exigé une argumentation sérieuse et approfondie que l’urgence et l’absence de document ne permettaient pas.

Nous étions convoqués pour valider les choix de Mr le maire qui nous demandait de nous exprimer par un vote, ce que j’ai refusé ne pouvant ni prendre connaissance, ni discuter le contenu du document de 12 pages. Mr le maire explique en fin de séance : « aucun des membres du conseil municipal à part les quatre (NDLR : les 4 élus de la commission PLU) n’ont été au courant de nos travaux ». A noter que c’est dans des conditions semblables que le PLU avait été voté lors du Conseil Municipal du 29 juin 2018.

Dates à retenir :

  • 15 janvier 2019, avis du commissaire enquêteur sur les justifications des élus.
  • 23 janvier 2019, réunion entre les 4 membres de la commission PLU, le PNR, les services de l’Etat, les PPA (Personnes Publiques Associées) et le bureau d’étude LDL.
  • Jeudi 21 février 2019, Conseil Municipal, afin de valider le PLU.

Archives