Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Jeudi 24 mai 2018 à 19h00 Réunion publique PLU à la salle des fêtes de SAGY

L’AELO informe (Association Nationale des Elus Locaux d’Opposition)

L’opposition disposera d’une « Tribune libre » dans les journaux municipaux des communes de 1 000 à 3 500 habitants

07/04/2015

Le Sénat adopte un amendement écologiste qui permettrait à l’opposition de disposer d’une « Tribune libre »

Le Sénat adopte un amendement écologiste qui permettrait à l’opposition de disposer d’une « Tribune libre » dans les journaux municipaux des communes de 1 000 à 3 500 habitants, principe de base démocratique uniquement accordé actuellement au-delà de 3 500. Si les députés suivent, des milliers de communes découvriront enfin ce qu’est la démocratie locale en dehors de l’élection municipale tous les 6 ans !

Jean-Luc Trotignon

Vice-Président de l’ Asso Aelo

Baisse de la confiance des français envers leur maire

08/07/2013

L’association nationale des élus locaux d’opposition confirme une grave dégradation de la démocratie municipale. Le dernier Baromètre de la confiance politique publié lundi par le Cevipof, le Centre de recherches politiques de Sciences-Po est une surprise. Pour la première fois, les maires décrochent : ils ont perdu 13 points de confiance passant de 65% à 52% en un an. Pour la présidente de l’Association nationale des élus locaux d’opposition qui regroupe des conseillers municipaux minoritaires de tous bords, cette dégringolade est justifiée : « Les français se rendent compte que même les élus locaux ne sont plus au contact de la réalité quotidienne. Ils constatent que dans leur grande majorité, les mairies ne sont pas assez concernées et concertées pour promouvoir le développement économique et préserver l’emploi. Les français déplorent aussi que les intercommunalités, et en particulier les agglomérations, soient devenus l’outil préféré des élus pour améliorer les fins de mois mais ne servent pas mieux leurs administrés ! Les gens sont aussi déçus de voir que beaucoup de mairies choisissent d’augmenter leurs impôts avant de chercher à faire des économies dans leur fonctionnement».

Bonnets d’âne

« On assiste à une dégradation de la démocratie locale que nous subissons dans les conseils municipaux, mais que les citoyens perçoivent aussi dans leur rapport avec les mairies. Voilà pourquoi les résultats de ce sondage ne nous étonne pas » confirme Clotilde Ripoull. L’AELO recense de nombreuses plaintes de ses adhérents, des conseillers municipaux d’opposition qui se trouvent confrontés à des municipalités bafouant leurs droits. « Dans une commune de l’Ardèche, c’est un maire qui refuse de lire la question d’un conseiller municipal aveugle qui ne peut le faire. A Epernay, c’est le maire qui voulait réduire à une seule les questions que l’opposition pouvait lui poser en conseil municipal … » continue l’élue d’opposition de Perpignan.

Pour dénoncer ces abus de pouvoir, devenus trop nombreux dans les mairies, l’AELO va délivrer en mars prochain les bonnets de la démocratie locale. Il y aura les bonnets d’âne pour les communes qui bafouent les droits de l’opposition et les bonnets de Marianne pour celles qui les respectent et essaient d’améliorer le dialogue entre élus majoritaires et minoritaires.

Voir lien :

http://www.courrierdesmaires.fr/27609/clothilde-ripoull-president-de-laelo-alors-que-lon-sapprete-a-decentraliser-un-peu-plus-les-politiques-publiques-il-faut-prevoir-les-contre-pouvoirs/

Archives