Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition

Le plan terrier « ancêtre du PLU »

Le plan terrier « ancêtre du PLU« 

 

Les cartes ci-dessous, extraites du plan terrier, datent du début du XIXème siècle.

Un livre terrier est un registre contenant les lois et usages d’une seigneurie, la description des biens, les droits et conditions des personnes, ainsi que des redevances et obligations auxquelles elles sont soumises.

Le plan terrier a été le premier outil par lequel la monarchie française a tenté d’établir un état, aussi exhaustif que possible, du royaume, communauté par communauté, de sa population, de ses richesses agricoles, industrielles et commerciales. Cela a représenté un travail colossal, commencé sous le règne de Louis XV.

En plus d’un descriptif particulièrement minutieux de toutes les paroisses (devenues communautés, puis communes le 14 décembre 1789 et fixées dans leur statut par le décret du 10 brumaire an II), le plan terrier était constitué de dessins cartographiques d’une extrême précision, où figuraient les habitations, les zones cultivées, les voies de communication …

 

Ces différents plans permettent de voir notre village tel qu’il était « urbanisé «  il y a deux siècles :

  • la commune comptait «110  Maisons et Jardins» en 1815
  • la densité d’habitat était, à cette époque, tout à fait équilibrée entre les cinq territoires,
  • il existait un tissu de chemins qui permettait de circuler – à pied – entre les différentes parties du territoire, tous ces chemins portant des noms en fonction de leur direction : « Chemin de Poissy», « Chemin de Meulan à Saillancourt », « Chemin de Beauvais », etc, …
  • dans le détail le bâti consistait principalement en corps de ferme d’où les formes en L ou en U,
  • la localisation de ces fermes était naturellement liée à la proximité des points d’eau : sources (Petit et Grand Mesnil, Saillancourt) où cours d’eau (Village, Chardronville).

 

Si l’on compare avec la situation actuelle, le chemin dit « des Deux Croix » qui croisait le chemin « de Sagy à Saillancourt » est devenu la RD 81 et son carrefour dangereux, le terrain au cœur du village non construit en 1815 a été utilisé pour bâtir les bâtiments publics : l’école, la mairie ; depuis les années 1970 les densifications se sont faites dans les zones naturelles de prairies inondables de part et d’autres du ru de Saillancourt et par un lotissement dans le Vaux Persan, ….

 

Deux siècles plus tard, le hameau du Petit Mesnil deviendrait « patrimonial ».

C’est une des questions posées en séance publique du conseil municipal du 30 juin 2016 lors de la présentation du « Projet d’Aménagement de Développement Durable » dans le cadre du PLU (Plan Local d’Urbanisme) aux élus, par Mr le Maire avec l’appui technique du cabinet Le Dez Legendre.

Plan Terrier de Sagy 1815b

Village Sagy - Plan Terrier de Sagy 1815

Petit Mesnil - Plan Terrier de Sagy 1815

Grand Mesnil - Plan Terrier de Sagy 1815

 

Saillancourt - Plan Terrier de Sagy 1815

Chardronvillle - Plan Terrier de Sagy 1815

Comptabilité - Plan Terrier de Sagy 1815

(Le plan terrier de 1815 a fait la couverture du n° 117 du Bulletin d’informations municipales « Sagy Infos » de juillet 2003)

 

Commentaires fermés.

Archives