Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Elu de proposition

Les Écoles de Sagy

Les Écoles de Sagy

Les écoles de Sagy

souriez_c_est_la_rentree

« Les écoles sont une priorité pour la commune » telle est l’affirmation prononcée par l’élu chargé du patrimoine communal au cours du dernier conseil municipal de juin 2015.

Les constats établis par les parents d’élèves en juin 2014 et par l’éducation nationale en mars 2015 fournissent pourtant des motifs d’inquiétude sur les conditions d’entretien des locaux scolaires.

Malgré les rapports détaillés qui ont été communiqués à la mairie, l’équipe municipale n’a pas jugé nécessaire de prévoir une ligne budgétaire pour réaliser les travaux utiles à la sécurité et au bien-être des enfants et du personnel des écoles. Aucun plan de financement n’a été effectué pour les années à venir.

Priorité a été donnée, non pas aux écoles, mais à l’acquisition de parcelles de terrains pour laquelle un emprunt de 30 000 euros a été obtenu par délibération votée et adoptée en ce 19 juin 2015, par la majorité municipale.

Cette prise de position peut amener le citoyen à se poser des questions sur les objectifs communaux et les choix budgétaires effectués par l’équipe décisionnaire en place à Sagy. Les raisons et l’urgence d’un tel endettement ne sautent pas aux yeux et n’ont d’ailleurs pas été clairement énoncées.

En revanche, différer les travaux d’entretien des bâtiments scolaires, sur plusieurs années, entraîne un effet cumulatif des dégradations liées au temps et à l’usage, et à terme risque d’impacter fortement le coût des réparations et surtout les risques d’accidents.

Ayant pu consulter ce rapport de l’Éducation Nationale adressé à la commune et prendre des notes, en voici une synthèse non exhaustive. Ce rapport a le mérite de nous éclairer sur les mesures à prendre rapidement et nous informe de l’état défectueux des bâtiments des écoles, du défaut d’entretien et de diverses négligences administratives ; mais aussi du risque d’incendie dans les deux établissements.

 

Extrait du rapport d’inspection de l’Éducation Nationale

 

« Rapport d’inspection santé et sécurité au travail » réalisé par M. TIFFOCHE (inspecteur de l’Éducation Nationale) le jeudi 5 mars 2015 en présence de Monsieur l’adjoint au maire en charge des bâtiments. Ce document est établi pour mesurer les risques encourus sur le lieu de travail des personnels de l’Éducation Nationale. Les enfants et les agents communaux sont également concernés.

L’école primaire fut construite en 1894 et rénovée en 1975/76, alors que l’école maternelle date de 2003/2004.

Le Dossier Technique Amiante (DTA), obligatoire pour les bâtiments construits avant le 1er juillet 1997 et obligatoire depuis 1999, concerne l’école primaire, ce diagnostic n’a jamais été réalisé. Vu les dates de construction et de rénovation (1975/76) de l’école primaire, la présence de matériaux contenant de l’amiante est possible.

Inventaire des agents chimiques dangereux : Pas d’inventaire réalisé.

Registre de sécurité incendie (ERP) :

Date du dernier passage de la commission : non connu.

Présence d’un registre ordonné et à jour : pas de registre.

Exercices d’instructions du personnel en matière de sécurité incendie :

Date de la dernière formation : néant.

Rapport de contrôle et de vérification des équipements d’alarme incendie :

Pas de document présenté

Pas de mode d’emploi du système d’alarme incendie

Rapports de contrôle et de vérification des installations électriques :

Rapport de vérification des installations électriques « code du travail » : non présenté.

Les installations électriques doivent être contrôlées tous les ans.

 

Risques électriques :

Branchements électriques « en cascade » : plusieurs blocs de raccordements sont branchés en cascade.

Que dit la loi : Arrêté du 22 juin 1990 Art. PE24 : « Le nombre de prises de courant (fixes) est adapté à l’utilisation pour éviter l’emploi de socles mobiles »

Il est donc préconisé de faire installer des prises fixes supplémentaires par une personne compétente. L’utilisation de rallonges électriques n’est que tolérée et doit se limiter à des installations temporaires.

Risque incendie :

A l’école maternelle, le local « réserve » est transformé en salle de repos pour le personnel, pour la prise de repas, mais aussi comme vestiaire et salle de rangements du matériel de ménage. Ce local est un passage pour l’évacuation des élèves. A tout cela s’ajoute le risque électrique dû aux branchements de l’électroménager sur des blocs de raccordements temporaires.

 Mes conclusions

L’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) a publié en septembre 2012 : « Evaluation du risque incendie dans l’entreprise, Guide Méthodologique »

Au chapitre « Identifier les sources d’inflammations potentielles » nous pouvons lire : « Electrique (étincelle, échauffement…) : la vétusté, le caractère improvisé ou la surcharge de certaines installations entraînent des échauffements à l’origine de bons nombres de départs d’incendies (environ un incendie sur trois). »

Faut-il attendre une catastrophe dans nos écoles pour réagir ? L’affectation de 30 000 euros aux écoles aurait permis de mettre aux normes une grande partie de l’installation électrique de l’école primaire, qui date de 1975/76, et d’ajouter quelques prises de courant à la maternelle.

Document établi par un groupe de travail municipal en juin 2014

Le vendredi 27 juin 2014, la municipalité organisait une visite des écoles en présence de deux adjoints au maire, de la présidente et de deux membres de l’APRES (Association des Parents d’élèves de Sagy), ainsi qu’un professeur des écoles, afin d’établir « un état des lieux général des 2 écoles » (cf. compte rendu du conseil d’école du 16 juin 2014). Voilà plus d’un an que ce document a été établi.

Travaux à prévoir pour les écoles 27 juin 2014 page 2

 

Suite à cette visite, L’APRES (Association de parents d’élèves) envoie en mairie le compte rendu (voir document ci-dessus) de la visite du vendredi 27 juin 2014.

L’APRES :

« Bonjour,  Ci joint, avec un peu de délai, le compte rendu qui reprend les points de travaux à effectuer sur les écoles de Sagy. Merci de votre retour pour d’éventuelles corrections ou ajouts. Il serait intéressant de désormais se revoir avec la liste pour qualifier chaque cas, déterminer les degrés d’urgence, évaluer les coûts et établir un agenda de réalisation.  Bien cordialement  l’APRES  

Réponse de la municipalité :

« Bonjour, Nous accusons réception de votre compte-rendu de la visite des écoles que nous avons effectuée le vendredi 17 juin et nous vous en remercions. Toutefois, nous tenons à vous rappeler que le but de cette visite était de lister les petits travaux qui pouvaient être effectués pendant les vacances d’été. Nous avons bien pris note de toute votre liste de demandes et celles-ci feront l’objet de discussions en comités et commissions bâtiments, vie scolaire et finances. Cordialement, Les adjoints en charge des bâtiments et du périscolaire. »

Les problèmes ne sont donc pas pris en compte. Malheureusement nous ne sentons pas de volonté de changement d’orientation budgétaire au profit des écoles : lors des comités et commissions bâtiments et périscolaire, les responsables communaux ont réaffirmé que nous étions une « commune pauvre » et que nous n’avions aucun budget pour les écoles de Sagy.

Je souhaite une très bonne rentrée scolaire à tous les élèves et parents d’élèves.

Commentaires fermés.

Archives