Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Jeudi 24 mai 2018 à 19h00 Réunion publique PLU à la salle des fêtes de SAGY

Propositions

Pourquoi pas chez nous ?

Dans le cadre de sa politique de développement sportif, la commune de Chars a engagé la restauration de son stade municipal. En ce qui concerne la remise en état des anciens vestiaires la mairie a décidé de solliciter les habitants.

Un appel entendu, puisqu’une équipe de volontaires constituée, à la fin du mois de juillet 2015, a mené à bien la dernière phase de travaux permettant l’ouverture du stade municipal.

Chars a créé son « premier chantier citoyens », une expérience dont nous pouvons suivre les étapes sur le site internet de la ville http://www.lepetitcharsien.com/ma-ville/chantiers-citoyens et sans doute nous inspirer.

A Sagy également, les équipements sportifs nécessiteraient un appel à travaux, il n’y a pas de raison qu’une volonté municipale d’améliorer ces espaces, ne réussisse pas à mobiliser une équipe de sagyens prêts à s’engager dans un chantier citoyens.

En dehors du bénéfice ponctuel et matériel qui résulte d’une telle initiative, cette démarche est à même de créer, un pont entre les élus et les citoyens, ainsi qu’une implication plus forte des habitants envers leur environnement territorial.

Vestiaires de Sagy20150527_195304 reduite20150527_195231 réduite

Infrastructures sportives à Sagy

_______________________________________________________________

Le budget du Département pour l’année 2015 sera soumis au vote des Conseillers départementaux le 27 avril prochain.

Malgré un contexte budgétaire contraint, la réalisation du carrefour giratoire RD 28 X RD 81 reste une priorité du Département.

Mais si ce projet reste une opération d’ensemble en vue d’améliorer la sécurité des usagers, la voie verte dédiée à l’usage des modes actifs devrait être réalisée dans un second temps.

La reconfiguration de l’actuel carrefour à feux RD 28 X RD 81 en carrefour giratoire serait réalisée en première phasepuis dans une phase ultérieure, serait réalisée la voie verte reliant Saillancourt au centre de Sagy avec un passage inférieur passant sous la RD 28 au sud du carrefour RD 28 X RD 81 permettant la traversée de cet axe par les modes doux.

Cette inversion soudaine des priorités dans l’aménagement global du carrefour s’avère grave et risque de renforcer l’accidentologie en la reportant sur les piétons et les usagers de 2 roues. Les statistiques montrent clairement que les ronds-points ont pour objectif de fluidifier la circulation et que les 2 roues en sont les premières victimes.

La position du conseil départemental, uniquement légitimée par les contraintes financières, néglige totalement la sécurité de l’ensembles des usagers.

Cette décision compromet autant la qualité de vie et la sécurité des citoyens locaux dans leur quotidien, que celle des groupes de cyclotouristes de plus en plus nombreux de « la voie Paris-Londres ».

Cela n’est pas admissible pour les habitants de Sagy, ces travaux doivent être considérés dans un projet globalement sécurisé et ne pas favoriser la circulation automobile au détriment des citoyens dont la priorité reste de pouvoir se déplacer sans danger, à pied ou à vélo jusqu’à l’école où au centre du village.

Tous les élus locaux doivent se mobiliser pour l’aménagement prioritaire de la voie verte.

Si le département n’a pas le budget nécessaire, il est préférable pour la sécurité des piétons et cyclistes de conserver temporairement les feux, quitte à rajouter un radar spécifique au croisement.

Motion envoyée le 26 avril 2015 à Mr le Maire de Sagy Guy Paris et aux conseillers départementaux du canton de Vauréal : Mr Jean-Pierre Muller et Mme Sylvie Couchot et leurs remplaçants : Mr Eric Proffit Brulfert et Mme Corinne Beaufils.

_______________________________________

BUDGET 2015

Chers citoyens

 Il est indispensable, comme vous le savez, de trouver un moyen de faire des économies budgétaires cette année, puisque pour 2015 les dotations de l’État vont baisser de 20702 euros.

Comment faire des économies ?

Propositions au comité consultatif du samedi 14 mars :

1- Opportunité de renégocier les prêts de 2007 (taux 4,59 %), 2009 (taux 4,13 %) , 2010 (taux 3,69 %) et 2013 (taux 3,26 %). Prêts Caisse d’Epargne. Economie substantielle, mais non chiffrable pour l’instant. Article 1641

2- Nous avons baissé les dotations aux associations : économie : 5250 euros Article 6574

3- L’arrivée de la nouvelle équipe municipale nous a fait économiser 6125 euros pour 9 mois d’exercice en 2014 (10 conseillers municipaux payés 68 euros/mois) et nous fera économiser 8160 euros en 2015. Article 6531

4- Illuminations de Noël 3344 euros, en temps de difficultés budgétaires pas nécessaire. Article 6135

5- La réception des élus 1118 euros, quand les finances iront mieux nous pourrons envisager de la reconduire. Article 6257

6- Le champagne 732 euros et 288 euros, total 1020 euros. Baisser la facture de 50% économie : 500 euros. (Boire de la clairette de Die par exemple) Article 6232

6bis- Achetons moins de tickets pour la fête communale : 956 + 516 = 1472 euros de tickets. Réduisons la facture d’un tiers. Économie : environ 500 euros.

6ter- Musique du 14 juillet nous pouvons nous en passer par temps de restriction budgétaire : économie : 600 euros. Animation à reconduire lorsque nos finances le permettront.

7- Frais de télécommunications, en renégociant les contrats, possibilité de faire 30% d’économie. 30% de 6700 euros 2010 euros. Article 6262

8- Éclairage public 8878 euros : que faire pour baisser la facture de 15% ? Eteindre la nuit ? Mettre des ampoules basse consommation ? Solutions à étudier. 15% d’économie 1331 euros. Article 60612

9- Renégocier les contrats avec les commerces pour que l’entretien du matériel n’incombe plus entièrement à la municipalité. Exemple : en 2014 les travaux effectués sur un commerce ont coûté 10353 euros. Article 2135, 6135 et 61522

10- Étudier une possible mutualisation des moyens techniques et humains: Si on considère 10% de gain, l’économie pourrait dépasser les baisses de dotation et générer de nouveaux moyens pour investir à l’avenir.

Ces propositions, qui ne sont pas exhaustives, nous permettraient d’économiser bien plus que la baisse des dotations de l’état, sans augmenter les impôts locaux qui demeurent toujours la solution de facilité. (La CCVC augmentera les quatre taxes locales en 2015, le président de la CCVC l’a annoncé lors des vœux de Mr le Maire à Sagy le samedi 10 janvier).

Nos citoyens ont déjà subi des hausses de charges considérables, de nombreuses communes étudient des solutions sans augmentation des prélèvements locaux (voir Gazette du Val d’Oise 18 février 2015).

Le comité consultatif finances s’est réuni le samedi 14 mars à 9h00. Les prélèvements obligatoires ne devraient pas subir de hausse en 2015. La décision sera bien sûr actée lors du prochain Conseil Municipal par le vote d’une délibération.

___________________________________________________

ÉCONOMIE D’ÉNERGIE : Le Parc conseille les communes.

Le journal du parc naturel régional du Vexin français (Couleurs du Vexin français) n°52 novembre 2014, publie un article sur les économies d’énergie. « Économie d’énergie : le Parc conseille les habitants… et leurs communes aussi ».

« Le Conseil en Énergie Partagé (CEP) est un service adapté aux petites collectivités (moins de 10 000 habitants). Il met à disposition des communes adhérentes les compétences d’un conseiller en énergie pour un accompagnement sur le long terme et une gestion optimisée des consommations énergétiques du patrimoine communal ».

Le dispositif propose, sur une durée de 3 ans :

– L’établissement d’un bilan énergétique du patrimoine communal.

– Un conseil personnalisé aux communes.

– Un conseil personnalisé sur les possibilités de recourir aux énergies renouvelables.

– L’accompagnement dans une stratégie énergétique sur le long terme.

Aujourd’hui, 31 communes participent à ce programme.

« L’adhésion au CEP représente 1,5 euros/hab/an et est subventionné par le Parc à hauteur de 70% (plafonné à 4200 euros). Elle donne accès à l’ensemble des aides « énergie » du Parc à destination des communes et permet à celle ci d’avoir une aide à la gestion énergétique de leur patrimoine ».

Voir l’article complet : http://www.regard-sur-sagy.fr/wp-content/uploads/2014/12/PNR-économie-dénergie.pdf

Le Budget Communal 2013 faisait apparaître une dépense énergie-électricité réalisé de 36 664,57 euros et de 6 295,79 euros de combustible. Total : 42 960,36 euros. La facture est lourde pour une petite commune. Les bâtiments communaux (mairie, école, Musée de la moisson) ne sont pas isolés, les fenêtres sont vétustes, dans ces conditions, il est difficile de faire des économies d’énergie.

Le Budget Communal 2014, au 17 octobre, reste sur les mêmes bases de dépense : énergie-électricité 27 155,23 euros et 3903,15 euros de combustible. Total : 31 058,38 euros. (pour trois trimestres de fonctionnement).

Le PNR, dans le document distribué aux communes : « ÉLABORATION DU PLU Les enjeux de l’urbanisme durable », souhaite que les mairies encouragent les habitants à se déplacer et à consommer l’énergie autrement (voir document). A ce titre une municipalité devrait être exemplaire.

PNR PLU économie d'énergie

Conclusion

Nous devons faire des choix budgétaires responsables, planifiés sur plusieurs années, qui nous amèneraient à faire des économies de fonctionnement sur le long terme.

 

 

 

 

 

 

Archives