Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Jeudi 24 mai 2018 à 19h00 Réunion publique PLU à la salle des fêtes de SAGY

Giratoire : « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent »

Giratoire : « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent »

 

On entend aujourd’hui « Une première phase, c’est déjà ça » « Aujourd’hui, on va résoudre le problème numéro un. Et on ne lâchera pas le morceau pour décrocher la suite… », mais vu ce qui s’est passé depuis 2013, il est à craindre que comme le disait Henri Queuille (à diverses reprises président du conseil,  ministre des finances et de l’intérieur sous la 3ème république) « Les promesses n’ engagent que ceux qui les écoutent ». Henri Queuille disait également : « La politique n’ est pas l’art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. »

La sécurité des piétons et des cyclistes lors de la traversée de la RD28 n’est plus qu’une « promesse » depuis qu’elle a été extraite du projet initial présenté aux habitants de Sagy.

En 2013 le comptage de la direction des routes faisait état de 15 000 véhicules/jour dont 12% de poids lourds. En 2017, si l’on observe juste quelques minutes le trafic au carrefour, on se doute que les chiffres sont sous-estimés.

La photo du carrefour vue par le journal Le Parisien dans l’article de Marie PERSIDAT du 11/09/2017 http://www.leparisien.fr/sagy-95450/le-carrefour-maudit-de-sagy-enfin-reamenage-11-09-2017-7251972.php du 11/09/2017 en rend compte :

On peut douter qu’ il s’agisse du même carrefour en  découvrant la photo qui  illustre le propos sur le site de la commune de Sagy. Un carrefour vide que tout piéton et cycliste traverseraient sans aucune appréhension !

Dans ce même article du quotidien Le Parisien, le maire précise : « des fourreaux sont prévus au cas où, si les piétons n’arrivent pas à passer, des feux tricolores seront mis à cet endroit-là. » Les sagyens peuvent s’inquiéter de la tournure des événements.

Ainsi au final, pour contourner les risques résultants de la non réalisation du passage sécurisé sous la RD28, prévu par le projet initial de 2013 signé par Mr Arnaud Bazin,  le village serait équipé d’un « giratoire à feux » en lieu et place d’un « carrefour à feux ». Une opération de 1,6 M€, un rapport qualité/prix qui ne manquera pas d’interpeler les citoyens sur l’utilisation des finances publiques.

Toujours dans l’article du journal Le Parisien, un schéma présente un passage piéton sur la RD28 débouchant en plein virage sur le côté gauche de la RD81 en direction du village. La division de ce projet en 2 phases de réalisation semble avoir totalement occulté la sécurisation des piétons et cyclistes sur la voie publique.

Le schéma du carrefour, peu rigoureux du fait des diverses échelles utilisées, fait douter, par la taille et l’orientation du passage souterrain, de la réalisation de la phase 2, apportant toute la sécurité au quotidien.

Logiquement et surtout économiquement les travaux préparatoires de génie civil concernant le passage souterrain pour les piétons et les cyclistes devraient se faire lors de la phase 1. Il est irréaliste d’imaginer le conseil départemental rouvrir la RD28 à courte échéance pour la phase 2.

 

 

Commentaires fermés.

Archives