Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition

Journal citoyen 2021

Samedi 1er mai 2021

1er mai fête du travail et du muguet, fleur porte-bonheur. Prenez bien soin de vous et de tous vos proches.

A Sagy, les températures de fin avril ont ralenti la végétation, le muguet est à peine fleuri.

Lundi 26 avril 2021

Un nouvel article : « Réunion du Conseil Municipal à huis-clos le vendredi 9 avril 2021 »  http://www.regard-sur-sagy.fr/reunion-du-conseil-municipal-a-huis-clos-le-vendredi-9-avril-2021/ .

Vendredi 16 avril 2021

En soutien à Morgan Large, conseillère municipale et journaliste locale, à écouter :

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/journal-breton-saison-2-614-la-fabrique-du-silence-les-citoyens

Vendredi 9 avril 2021

Réunion du conseil municipal à huis clos : vote du budget et des taxes communales.

Existe t’il un « Comité Finances » composé de citoyens qui, avant la réunion du conseil municipal, a pu consulter les comptes, exprimer un avis ?

Lundi 5 avril 2021

Un nouvel article : « Des nouvelles de l’eau » : http://www.regard-sur-sagy.fr/des-nouvelles-de-leau/ .

——————————————————

Il y a 150 ans : le 25 mars 1871

Vendredi 19 mars 2021

Troisième vague, nouveau confinement, continuez à prendre soin de vous et de vos proches.

… « Le lendemain (NDLR : du discours du président de la République : 16 mars 2020) tout le monde rentrait chez soi. Tout le monde, sauf les soignants bien sûr, en première ligne, mais aussi tous les salariés indispensables au maintien de l’activité du pays. Éboueurs, chauffeurs de bus, postiers, livreurs, routiers, caissières, agents d’entretien, salariés du bâtiment, de l’agroalimentaire, des services à la personne … tous ces héros de la pandémie n’ont pas eu d’autres choix que d’aller travailler, la peur au ventre, sur fond de pénurie de masques et de gel hydroalcoolique. C’était il y a un an. Que reste t’il des scènes constellées d’applaudissement,et de grandes déclarations, saluant leur courage et leur sens de la responsabilité ? » …

Samedi 13 mars 2021

Mérite d’être lu :

53 pages – 4,90 €

Samedi 6 mars 2021

Mérite d’être vu :

https://www.youtube.com/watch?v=-2fbDB768Vs

Quels enseignements tirer dès à présent de la crise du Covid-19 ?

La pandémie a-t-elle grippé la grande machine libérale ? Ce documentaire singulier revient sur la funeste année 2020 et ouvre des perspectives politiques pour l’avenir. Le Covid-19 a-t-il grippé la grande machine libérale ? Depuis bientôt un an, la pandémie mondiale a mis en évidence la faiblesse de nos systèmes de santé, mais elle souligne surtout l’immunité défaillante de nos démocraties, affaiblies par les crises économique et climatique. Exposant les citoyens à une régression des libertés fondamentales, elle pousse entreprises et États à faire des choix cruciaux. Faut-il alors abandonner le modèle économique qui a contribué au surgissement de ce virus et alimenté le réchauffement de la planète ? Tourné à travers le monde, le film revient sur les événements de l’année passée et combine les approches de sociologues, scientifiques, politiques et philosophes. Entremêlant information, récit et émotion, il entrechoque la réalité avec une certaine forme de poésie… salvatrice.

Documentaire d’Alain de Halleux (France/Belgique, 2020, 1h30mn)

Dimanche 14 février 2021

Saint-Valentin

Mercredi 10 février 2021

Merci à

de partager cette information.

Mediapart propose la version intégrale de ce documentaire sous-titré en français.

Lundi 8 février 2021

Un article de Franck OLIVIER, Paula MARTINEZ, Chantal HERBIN et Jean-Paul HERBIN : « Que deviennent nos déchets ? » : http://www.regard-sur-sagy.fr/que-deviennent-nos-dechets/

Le tri des plastiques :

Les « déchets sauvages » : le site de Boissy L’Aillerie / Puiseux-Pontoise : une liste à la Prévert :

une valise ….
un canapé …
un jouet d’enfant …
du verre …
des pare-chocs automobiles ….
une tente…
des pneus, des bouteilles de gaz, ….
un fauteuil ….
et même un pingouin !

Quelquefois en cours de « végétalisation  » comme en haut de la rue de la Goupillère.

Mardi 2 février 2021

Walk on, walk on

Sir Thomas Moore, couramment appelé Tom Moore ou Captain Tom, né le 30 avril 1920 est décédé le 2 février 2021 des suites de la nouvelle maladie à coronavirus à l’âge de 100 ans.

(Voir http://www.regard-sur-sagy.fr/journal-des-59/ , à la date du samedi 2 mai 2020 – SAGY sur la PARIS-LONDRES : 47ième jour de confinement : / Au bout d’une tempête il y a un ciel d’or/ At the end of a storm there’s a golden sky )

Le 6 avril 2020, à l’âge de 99 ans, « Captain Tom » commence une marche au profit de l’association NHS Charities Together, soutenant le personnel de la NHS (National Health Service est le système de la santé publique du Royaume-Uni), lors de la pandémie de Covid-19. Son but est de réaliser cent traversées de son jardin, long de 25 mètres, à l’aide de son déambulateur, avant son centième anniversaire, dans le but de collecter 1 000 £. Le bouche à oreille croissant puis l’importante couverture médiatique font connaître son action, y compris à l’étranger. Le 30 avril 2020, le jour de ses 100 ans, sa collecte de fonds atteint les 30 millions de livres.

2 février 2021 : de nombreuses fleurs et messages de sympathie sont déposés devant la maison du capitaine Tom dans le Bedfordshire.

Captain Tom avait repris avec l’artiste britannique Michael Ball et les chœurs du NHS “You’ll never walk alone” (“Tu ne marcheras jamais seul”), chanson tirée d’une comédie musicale d’après-guerre devenue un hymne des supporters de football, et désormais un symbole d’entraide en ces temps de pandémie.

Le vendredi 20 mars 2020 180 radios issues de 30 pays différents avaient diffusé à l’unisson « You’ll Never Walk Alone » de Gerry & The Pacemakers à 8h45 précises pour soutenir le monde médical. L’hymne le plus connu du football mondial avait résonné, et cette fois, ce n’était pas seulement à Liverpool, Dortmund ou Rotterdam, mais sur les ondes de toute l’Europe, pour afficher leur soutien au personnel hospitalier engagé dans la lutte contre le Covid-19. Une initiative lancée par le DJ néerlandais Sander Hoogendoorn, résident sur la station 3FM.

Quand tu marches dans une tempête / When you walk through a storm / Garde la tête haute / Hold your head up high  / Et n’ait pas peur du noir / And don’t be afraid of the dark / Au bout d’une tempête / At the end of a storm / Il y a un ciel d’or / There’s a golden sky / Et le doux chant argenté d’une alouette / And the sweet silver song of a lark / Marche dans le vent / Walk on through the wind / Marche sous la pluie / Walk on through the rain / Bien que tes rêves soient jetés et soufflés / Though your dreams be tossed and blown/ Marche, marche / Walk on, walk on / Avec de l’espoir dans ton cœur / With hope in your heart / Et tu ne marcheras jamais seul / And you’ll never walk alone / Tu ne marcheras jamais seul / You’ll never walk alone/ Marche, marche / Walk on, walk on / Avec de l’espoir dans ton cœur / With hope in your heart / Et tu ne marcheras jamais seul / And you’ll never walk alone / Tu ne marcheras jamais seul / You’ll never walk alone

Dimanche 31 janvier 2021

LE COCHE ET LA MOUCHE

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au soleil exposé,
            Six forts chevaux tiraient un Coche.
L’attelage suait, soufflait, était rendu.
Une Mouche survient, et des Chevaux s’approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l’un, pique l’autre, et pense à tout moment
            Qu’elle fait aller la machine,
S’assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
            …………..

Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
            S’introduisent dans les affaires :
            Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés.

(La Fontaine s’inspire ici de Phèdre et d’Abstémius).

« Agressif » le cocher ? Que nenni. « Agressive » la mouche !


Vendredi 22 janvier 2021

Sur la place de Saillancourt, une petite bibliothèque de rue, sans autre avis que sa présence spontanée, permet aux habitants de partager des lectures en empruntant et déposant des livres gratuitement.

Dans cette boîte à lire, peut être y trouverez-vous, « De l’autre côté du miroir » de Lewis Carroll.

Dans le roman qui succède à « Alice au pays des merveilles », Alice a une conversation avec un personnage étrange, ‘la Reine Rouge’, trouvant bizarre le fait de courir sans avancer d’un centimètre :

Juste à ce moment, je ne sais pourquoi, Alice et la Reine Rouge se mirent à courir. Ce qu’il y avait de plus curieux, c’est que les arbres et tous les objets qui les entouraient ne changeaient jamais de place : elles avaient beau aller vite, jamais elles ne passaient devant rien.

« Je me demande si les choses se déplacent en même temps que nous ? » pensait la pauvre Alice, tout intriguée.(…) Mais voyons, s’exclama-t-elle, je crois vraiment que nous n’avons pas bougé de sous cet arbre ! Tout est exactement comme c’était !

« Bien sûr, répliqua la Reine ; comment voudrais-tu que ce fût ? »

« Ma foi, dans mon pays à moi, répondit Alice, encore un peu essoufflée, on arriverait généralement à un autre endroit si on courait très vite pendant longtemps, comme nous venons de le faire. Nous courons vite et le paysage autour de nous ne change pas ! ».

« On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, nous courons pour rester à la même place. »

Confinement. Déconfinement. Reconfinement. Couvre-feu…. Peut être reconfinement demain…. Depuis un an le paysage ne change pas. Pourtant médecins et infirmières courent de plus en plus vite. Le ressenti de celui qui emprunte l’escalator en sens inverse de sa marche et arrive à peine à garder sa place. L’hôpital public est toujours un grand corps malade.

L’hypothèse de la Reine Rouge est une hypothèse de la biologie évolutive proposée par Leigh Van Valen, qui se résume ainsi : « l’évolution permanente d’une espèce est nécessaire pour maintenir son aptitude face aux évolutions des espèces avec lesquelles elle coévolue ». La vitesse d’extinction étant plus élevée que celle de l’apparition des espèces, il faut muter pour survivre !

Ainsi, tandis que le monde court après les masques, les tests, les vaccins, le virus du Covid (SRAS-CoV-2) se réplique jusqu’à 100 fois en 48 heures, (10  fois plus vite que le SRAS-CoV  de 2003) … et mute ! Et les scientifiques s’inquiètent déjà des souches porteuses de nombreuses mutations en Angleterre, Afrique du Sud, Brésil.

———————————————————————————————————

———————————————————————————————————

Vendredi 1er janvier 2021

« Regard sur Sagy » présente ses meilleurs vœux aux Sagyennes et Sagyens, bonheur et santé pour l’année 2021.

Archives