Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition

Journal citoyen 2022

Dimanche 22 mai 2022
La 16ème édition de la Fête de la Nature se célèbre à travers tous les thèmes liés au vivant.
Le Parc naturel régional du Vexin français s’y associe en proposant un programme diversifié d’animations, ateliers, spectacles et découverte d’espaces naturels.
Promenons nous à Saillancourt.

 

 

Une proposition d’audit par la Cour des Comptes sur le fonctionnement du PNR du Vexin a été ouverte à l’initiative de l’association « Demain le Vexin » (https://demainlevexin.fr/ ).

Cette campagne est très courte puisqu’elle se termine le 20 mai, pour que la Cour des Comptes prenne la proposition en compte, l’association a besoin une fois de plus de votre participation.

Fonctionnement et gestion du Parc Naturel Régional du Vexin

L’organisme de gestion du Parc Naturel Régional du Vexin (PNR) est un Syndicat mixte composé des collectivités signataires de la Charte (Région Île-de-France, départements du Val-d’Oise et des Yvelines, communes, communautés de communes, villes-portes) auxquelles sont associés les partenaires consultés lors de son élaboration et sa mise en œuvre.

Il s’appuie sur un Comité syndical et différentes instances délibératives (Bureau syndical) ou consultatives (commissions thématiques).

Le budget de fonctionnement du Parc de l’ordre de 6 millions € est alimenté principalement par la Région Île-de-France, mais aussi par les contributions des communes (4 € / an / habitant), des communautés de communes (0,25 € / an / habitant), et ses villes-portes (montant au prorata de la population), d’une dotation de l’État.

Les orientations du Parc sont inscrites dans une Charte qui engage ses signataires pour une durée de 15 ans. Préservation des patrimoines et développement économique local sont les 2 piliers de l’action menée au quotidien par les techniciens du Parc. Cette charte fait l’objet d’une révision pour édicter les recommandations applicables sur son territoire pour les 15 prochaines années (Charte Horizon 2040).

Le processus de révision n’est pas satisfaisant et essaye de dissimuler un soutien évident à des d’intérêts particuliers au détriment de l’ensemble des habitants du Parc. L’introduction discrète et sans aucune concertation avec les habitants et le maire de leurs communes de 10 à 15 méthanisateurs agricoles alors que nous n’avons pas d’élevage sur ce territoire est totalement inacceptable. Ce nombre d’installations industrielles (gaz+électricité+automatismes industriels) de méthanisation dite agricole est qualifié sans justification de « stratégique ». Ces installations ne font l’objet dans la nouvelle charte d’aucune recommandation: encadrement quant à leur taille, localisation ou préconisations d’intégration paysagère par exemple alors que nos maisons sont constamment sous l’autorité indiscutable de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF). Toutes contraintes que nous acceptons pour garder la qualité de notre cadre de vie. Un autre exemple du fonctionnement fort peu satisfaisant du déroulement de cette révision qui nous engage pour les 15 années à venir est la suppression de façon discrète et encore une fois sans concertation, du poids des avions autorisés à atterrir sur l’aérodrome de Cormeilles en Vexin (17 T) qui permettait de limiter les nuisances sonores que nous subissons déjà avec la proximité de Roissy. D’autres exemples sont disponibles.

La gestion des finances du parc doit être améliorée; en particulier le processus de validation du budget en Comité Syndical plusieurs mois après sa présentation n’est pas satisfaisant.

————————————————–

Sur la page d’accueil cliquez sur le bouton « SOUTENIR » pour vous inscrire.  Votre vote peut être anonyme : pour cela ne renseignez pas votre nom lors de votre inscription mais un surnom. Vous recevrez ensuite un email de confirmation d’inscription vous permettant de vous exprimer.

Adresse du site : « proposition d’audit par la Cour des Comptes sur le fonctionnement du PNR du Vexin » : https://participationcitoyenne.ccomptes.fr/processes/consultation-cdc/f/5/proposals/365

—————————————————————————————————————————————–

Lundi 9 mai 2022 :

« Le 7 avril 2022, la Communauté de Communes Vexin Centre a voté une motion à l’unanimité des 34 communes vis-à-vis des trois projets d’implantations de méthaniseurs annoncés (deux sur le territoire et un en périphérie sur les Yvelines), qui « suscitent de nombreuses questions, inquiétudes et rejets des municipalités et des habitants ». Le conseil communautaire souhaite que soient réalisées toutes les études d’impacts sur l’environnement, les habitants, l’épandage des digestats, la circulation des camions, la dévalorisation des habitations, le choix des emplacements, la nature et le traitement du digestat, notamment en cas de constat de pathogènes, etc. Le conseil souhaite également que ces projets passent en commission des sites compte tenu de leur emplacement prévu, reconnu comme sensible, et qu’ils soient inclus dans l’étude du Plan climat-air-énergie territorial (PCAET), actuellement en cours« . (Le Petit Journal de Sagy – N°456 – Mai 2022)

Le Parisien – 18 novembre 2020

Manifestation lundi 9 mai devant la salle Georges Pompidou à Marines où le PNR présentait son nouveau projet de charte. L’objectif était de mobiliser tous les élus contre le projet d’inscrire 10 à 15 méthaniseurs dans la nouvelle charte, cf. page 274 du projet soumis à approbation.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/05/09/le-biomethane-une-alternative-au-gaz-fossile-seduisante-mais-contestee_6125264_3244.html

Mardi 3 mai 2022 :

Les biocarburants et le biogaz sont-ils aussi bons pour la planète qu’on le prétend ?

https://www.francetelevisions.fr/et-vous/notre-tele/a-ne-pas-manquer/sur-le-front-biocarburants-biogaz-le-grand-enfumage-11469

On aimerait croire que les énergies vertes vont pouvoir définitivement remplacer les énergies fossiles dont nous sommes si dépendants. Mais savons-nous vraiment de quoi sont constitués ces produits de substitution et sont-ils aussi vertueux qu’on le prétend ? « Biocarburants, biogaz : le grand enfumage ? », c’est le nouvel inédit de « Sur le front » diffusé lundi 2 mai à 21.00 sur France 5, à voir en replay :

https://www.france.tv/france-5/sur-le-front/3308995-biocarburants-biogaz-le-grand-enfumage.html

Mardi 26 avril 2022 :

Un nouvel article  :

https://www.regard-sur-sagy.fr/avis-et-motion-votes-par-le-conseil-municipal-le-19-avril-2022/

——————————————————-

Résultats des élections présidentielles 2022 :

Dimanche 24 avril 2022

Réunion du conseil municipal le mardi 19 avril 2022 à 19 heures, à l’ordre du jour : « Avis sur l’installation d’une unité de méthanisation à Tessancourt-sur-Aubette avec plan d’épandage des digestats sur la commune de Sagy« .

Mercredi 13 avril 2022 :

Le Sagy Infos du 8 mars 2022 concernant l’enquête publique du 18 mars au 14 avril 2022 à propos de l’installation d’une unité de méthanisation à Tessancourt-sur-Aubette avec plan d’épandage des digestats sur la commune de Sagy, mentionnait : « Le dossier est également consultable sur le site de la mairie de Sagy (Sagy.fr) »

Nous sommes à la veille de la clôture de la concertation du public et le dossier n’a jamais été accessible sur le site de la mairie de Sagy. Que doit-on penser ?

Consulter la version papier à la mairie ? Les 2 documents LA MARE 1/2 et LA MARE 2/2 faisant respectivement 205 et 169 pages, il est difficile de prendre correctement connaissance de ces deux demandes d’enregistrement en étant debout sur un coin d’une tablette. Combien de sagyiens ont essayé ?

Notons que d’autres élus ont réussi à faire un véritable travail d’information, quand bien même une unique parcelle était concernée par l’épandage des digestats, une page avec les liens donnant une accessibilité aux documents était ainsi visible sur le site de la commune d’AVERNES jusqu’au 15 avril 2022.

 

Mercredi 13 avril 2022 :

Carte des communes selon la couleur du candidat arrivé en tête lors du premier tour de l’élection présidentielle, le 10 avril. En allant sur le site et en cliquant sur la commune les résultats complets s’affichent.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/04/10/la-carte-des-resultats-de-la-presidentielle-2022-explorez-les-votes-commune-par-commune_6121528_4355770.html

Mardi 12 avril 2022 : réunion du conseil municipal à 19 heures

Lundi 11 avril 2022 : résultats du premier tour à SAGY

Dimanche 10 avril 2022 :

Présidentielle : quel protocole sanitaire pour aller voter ?

Cette élection se déroule toujours sous le joug de l’épidémie de coronavirus, d’autant que le virus circule encore activement sur tout le territoire français. Les électeurs n’ont pas besoin de présenter une preuve de vaccination ou un test pour se rendre aux urnes. Le masque qui a été abandonné dans les lieux clos le 14 mars dernier n’est pas, lui aussi, obligatoire dans les bureaux de vote. Il est recommandé aux personnes fragiles, immunodéprimées ou personnes âgées de porter un masque. D’autant qu’elles pourraient croiser des personnes positives, qui sont autorisées à aller voter. Pour ceux qui souhaitent se laver les mains après avoir touché l’isoloir et le stylo prêté par l’assesseur, du gel hydro-alcoolique est mis à disposition dans chaque bureau de vote.

Samedi 9 avril 2022 :

Plusieurs milliers de manifestants ont marché « pour le futur » dans toute la France à l’initiative d’organisations et collectifs écologistes à la veille du premier tour d’une élection présidentielle bien peu marquée par l’urgence climatique. 83 événements étaient organisés samedi 9 avril à Paris, Strasbourg, Lyon, Toulouse, à l’appel de plus de 300 associations, collectifs, syndicats ou mouvements locaux. Ces marches, inédites et unitaires, auraient rassemblé au total 60 000 manifestants, selon les organisateurs.

Mardi 5 avril 2022 :

Article à propos de l’enquête publique qui se déroule du 18 mars au 14 avril 2022 concernant l’installation d’une unité de méthanisation à Tessancourt-sur-Aubette avec plan d’épandage des digestats sur la commune de Sagy :

Extraits de la demande d’enregistrement du projet d’unité de méthanisation à Tessancourt-sur-Aubette avec plan d’épandage des digestats sur la commune de Sagy

 

Cet article propose un ensemble d’extraits de la demande d’enregistrement de ce projet, adressée au préfet des Yvelines le 21 septembre 2021, tels des points de repères permettant de mieux naviguer au sein des documents accessibles en totalité sur les sites de la préfecture des Yvelines (pdf : 1/2 LA MARE – dossier de demande d’enregistrement – 26,78 Mb (205 pages) et 2/2 LA MARE – dossier de demande d’enregistrement – 9,65 Mb (169 pages). Ce second fichier concerne le plan d’épandage).

Mercredi 30 mars 2022 :

Installation d’une unité de méthanisation à Tessancourt-sur-Aubette avec plan d’épandage des digestats sur la commune de Sagy : Enquête publique du 18 mars au 14 avril 2022.

Pour les personnes souhaitant consulter le dossier sur le site de la préfecture des Yvelines : attention à l’erreur d’adressage sur le Sagy Infos.

La bonne adresse est : https://www.yvelines.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public qui permet l’accès à : https://www.yvelines.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Consultation-du-public-sur-la-demande-d-enregistrement-de-la-societe-LA-MARE-sur-la-commune-de-Tessancourt-sur-Aubette et donc aux fichiers .pdf :

LA MARE – dossier de demande d’enregistrement 1/2 – 26,78 Mb

et LA MARE – dossier de demande d’enregistrement 2/2 – 9,65 Mb. Ce second fichier concerne le plan d’épandage.

 

Lundi 28 mars 2022 :

Henri Pétraszko, né en 1932, nous a quitté ce lundi matin, dans les premiers jours du printemps 2022. Toujours en « bleu » il était aussi habile à construire du matériel d’exploration scientifique, que de réparer tout type de panne s’il s’agissait d’aider ses voisins et de se rendre utile. Saillancourt perd un de ses vrais talents. Toutes nos condoléances à sa femme, ses enfants et petits enfants.

A voir ou revoir (1435 lectures depuis sa publication le 10/09/2019 !)

La « bleue » de Saillancourt dormait depuis 1986

 

Lundi 28 mars 2022 :

Á des centaines de kilomètres des combats en Ukraine, le club de football de Saint-Omer va venir en soutien aux habitants locaux. Neuf chauffeurs bénévoles se relaieront pour conduire quatre minibus chargés d’aide, qui partiront mardi matin direction la frontière de l’Ukraine, pour 1.500 kilomètres de route. Président de l’Union Sportive du Pays de Saint-Omer (USPSO), Pascal Périau explique la démarche à BFMTV: « Disons que les valeurs du club sont de servir et d’aider les personnes en difficulté. Après les actions réalisées en faveur des Restos du coeur et aussi de l’handicap, il était primordial pour nous d’aider ces familles ukrainiennes, ces femmes et enfants qui souffrent. » Un match caritatif a été organisé aussi pour payer les frais du voyage. « C’est une goutte peut-être dans l’océan mais la recette de ce match, avec des dons privés et d’entreprises, nous a permis de réaliser cette mission« . Les minibus devraient arriver mardi soir à Varsovie. Ils serviront à ramener jeudi prochain une vingtaine de réfugiés en France. Article publié sur BFMTV.com

Dimanche 27 mars 2022 :

Dans Kharkiv en guerre, un concert pour « continuer à vivre » malgré l’invasion russe. « Même quand les armes parlent, la musique ne s’arrête pas« . Une poignée de musiciens ukrainiens ont offert hier, un concert de musique classique, temps suspendu au milieu de la guerre.

Sous terre, protégés des roquettes et des missiles à longue portée, trois violonistes, un violoncelliste et un contrebassiste, âgés de 20 à 35 ans, ont interprété successivement l’hymne national, un extrait de la suite numéro 3 de Jean-Sébastien Bach, des Humoresques d’Antonin Dvorak, et plusieurs airs du folklore populaire ukrainien. Ils ont ensuite joué une mélodie de Myroslav Skoryk – compositeur ukrainien décédé en 2020.

Le mini-concert s’est déroulé sur un escalier de marbre dans l’une des grandes stations de métro de la deuxième ville d’Ukraine, proche de la frontière russe, sous le regard de nombreux déplacés. Des dizaines de familles vivent là depuis le début de l’invasion russe le 24 février, fuyant la guerre en surface et dormant dans de vieux wagons immobilisés sur les quais.

« Quand notre cœur est rempli, cela nous aide à surmonter les temps difficiles« , a lancé Serguiï Politoutchy, directeur du Kharkiv Music Fest – l’un des plus prestigieux festivals de musique d’Ukraine – à l’origine de cette initiative, organisée le jour où aurait dû ouvrir cet évènement annuel. Malgré le bruit des armes, « la musique ne s’arrête pas. Ce mini-concert, c’est le symbole de la lumière qui vaincra les ténèbres, la vérité qui triomphera du mensonge (…) L’organisation était un peu compliquée du fait de la sécurité, mais nous y sommes arrivés!« , s’est-il félicité.

« Tout le monde est venu chez moi pour une unique répétition« , raconte, radieuse, Tatiana Choukh, l’une des trois violonistes de ce mini-concert de Kharkiv. « Lors des premiers jours de la guerre, c’était en moi un silence total. Puis j’ai compris que nous devons continuer à vivre, pour nos idéaux, pour notre pays, pour notre futur« , dit-elle. « Jouer de nos instruments est ce que nous savons faire de mieux, nous le ferons dans toutes les circonstances« . Et d’ajouter dans un grand sourire éclairant ses yeux embués: « peut-être était-ce le meilleur concert de ma vie« .

AFP – Hervé Bar

Samedi 26 mars 2022 :

Constater l’abandon d’un terrain de football est un coup dur pour les passionnés du ballon rond. Il en est de même pour le terrain de basket ou celui de boules, des lieux  pourtant reconnus sources de liens sociaux et de liberté.  Heureusement, en 2022,  les abris-bus tiennent encore debout pour les jeunes de Sagy.

Terrain de foot à Sagy

 

Terrain de basket à Sagy

 

Terrain de boules à Sagy

Vendredi 25 mars 2022 :

Retourner la terre, travailler les premiers semis de betteraves à sucre: jamais rituel agricole n’a semblé aussi émouvant à Torben et Tim, deux fermiers allemands qui veulent croire en l’avenir dans l’Ukraine en guerre.

« C’est très symbolique, quand la machine retourne la terre, c’est un sentiment différent de celui des années passées« , confient les deux agriculteurs joints par l’AFP sur leur exploitation située à une soixante de kilomètres de Lviv, dans l’ouest du pays.

Lorsque les troupes russes ont lancé l’offensive, le 24 février, Torben Reelfs et Tim Nandelstädt ont immédiatement pris la direction de l’Allemagne pour « s’éloigner des missiles, être sur le territoire de l’UE, de l’Otan. Au début, j’ai pensé que la Russie arriverait très vite jusqu’à la frontière polonaise« , reconnaît Tim.

Trois semaines plus tard, tous deux étaient de retour à Derzhiv, « leur » village depuis plus de 10 ans. « Ce que nous voyons ici, cette solidarité, ce qu’ils font militairement et humainement, c’est contagieux et ça donne de l’espoir« , explique Torben.

Aussi les deux complices, âgés de 43 et 41 ans, ont-ils décidé de lancer la saison, de semer malgré les incertitudes, dans cette région encore épargnée par les combats meurtriers qui font rage dans l’est et le sud du pays. Pour l’instant, ils ont pu acheter diesel, engrais, semences.

« Nous commençons aujourd’hui avec les betteraves à sucre. Dans 5/6 jours, nous lancerons le soja et dans deux semaines, le maïs« , détaillent-ils, apaisés par le sentiment d’avoir pris « la bonne décision« . Il en va aussi « d’une certaine responsabilité« , souligne Torben, celle de « limiter le risque de famines catastrophiques » sur la planète. Avant le début de la guerre, l’Ukraine était le quatrième exportateur mondial de maïs et en passe de devenir le troisième exportateur de blé derrière la Russie et les Etats-Unis.

Ces dernières semaines, les prix des huiles et céréales ont déjà flambé et la situation sera explosive si « le grenier de l’Europe » ne peut fournir les volumes habituels. D’un point de vue personnel, les deux quadragénaires reconnaissent que c’est un « coup de poker ». « Ce qui se passera dans six mois, quand nous récolterons, je n’en ai honnêtement aucune idée« , confie Tim. « Des exploitations agricoles ont déjà été attaquées par des missiles, des troupes au sol, les champs brûlent et si cela arrive ici, ce sera fini« .

Dans leurs voix perce l’angoisse de perdre le fruit d’une décennie de travail durant laquelle ils ont bâti une entreprise solide exploitant 1.900 hectares de céréales et employant 25 personnes. Comme eux, de nombreux agriculteurs étrangers ont fait le choix de l’Ukraine après la chute de l’Union soviétique, attirés par des terres fertiles et bon marché.

Pour les deux amis, inséparables depuis la fin de leur service civil, c’était aussi le choix de « l’aventure » et d’une destination où « tout était à construire« . Entre 2008 et 2009, « nous sommes allés dans près de 50 villages et il y avait encore des terres libres à cultiver partout« , se souvient Torben.

« Quand nous avons commencé, l’hectare se louait 17 euros, souvent payés en nature, blé ou sucre. Aujourd’hui, nous dépassons ici largement les 100 euros et c’est plus de 200 euros dans de nombreuses régions« , poursuit l’agriculteur.

Au-delà de la spéculation, c’est le signe d’un pays qui s’est modernisé: « Notre entreprise se trouve dans un Etat de droit qui a peut-être encore parfois quelques problèmes, mais la corruption a fortement diminué, les ministères travaillent et les habitants vivent de mieux en mieux. Pour la Russie, c’est une surprise de voir que les gens ne sont pas du tout mécontents de leur gouvernement, qu’ils soutiennent l’armée et défendent leur pays« , affirment les deux entrepreneurs.

Ils ne sont pas revenus les mains vides de leur séjour en Allemagne. Ils ont récolté 130.000 euros de dons à destination de la population et mis en place un réseau d’accueil des réfugiés dans plusieurs villages près de Berlin où environ 170 personnes sont hébergées actuellement. « Même si tous se sentent bien là-bas, ils veulent revenir en Ukraine le plus vite possible« , assure Torben.

AFP/Tim NANDELSTAEDT, le 25/03/2022

Dimanche 20 mars 2022 :

Peluches ou petites voitures sont déposés sur ce pont roumain que franchissent de nombreux réfugiés ukrainiens depuis le début de la guerre. Lieu de passage stratégique pour fuir le pays attaqué par la Russie, Sighetu Marmatiei est l’un des trois sites frontaliers par lesquels les réfugiés ukrainiens peuvent entrer en Roumanie. Sur ce pont historique proche de la frontière, on trouve des jouets et des peluches, placés là pour que les enfants ukrainiens qui fuient leur pays puissent se servir. ”Le sourire des enfants lorsqu’ils choisissent leurs jouets, leur joie quand ils reçoivent des bonbons et des fruits des gardes-frontières aux artères de contrôle semblent soulager la douleur dans les yeux des mères”. Plus de 500 000 personnes se sont rendues en Roumanie, selon un décompte arrêté à la date du 17 mars. Comme pour la Moldavie, de nombreux réfugiés décident de poursuivre leur route une fois en sécurité.

Trois semaines après le début du conflit avec la Russie, 109 landaus et paniers de bébés ont été disposés en rang et alignés sur la place du marché de Lviv. Une tentative pour les habitants de cette ville de l’Ouest de l’Ukraine de faire leur deuil, car cent-neuf est le nombre d’enfants tués en Ukraine depuis le 24 février, jour où la Russie a lancé une offensive sur le territoire de son voisin.

Jeudi 17 mars 2022 :

Hier, destruction par une attaque aérienne du théâtre de Marioupol. Le mot enfants « дітей » avait été écrit en lettres géantes autour du théâtre bombardé. Un millier de civils y avaient trouvé refuge.

Mercredi 16 mars 2022 : le compte rendu du conseil municipal du 18 février 2022, non daté, a été publié sur le site de la mairie. Au cours de ce premier trimestre 2022, à Sagy, la démocratie représentative (élues et élus de la « majorité » et de la « non majorité » confondus) s’est exercée pendant 20 minutes, début 18h30 fin 18h50. Aucun débat entre élu(e)s sur les questions d’aménagements de la sécurité routière pour améliorer la sécurité des piétons, le plan d’épandage des digestats, … Mandat après mandat la formule de nos représentants est la même : « Circulez, il n’y a rien à voir« . Et même de moins en moins !

 

Mardi 15 mars 2022 : le compte rendu du conseil municipal du 18 février 2022 n’est toujours pas publié sur le site de la mairie. Pas d’info donc, alors terminons le journal au moins par la météo : le Sirocco nous envoie du sable venu du Sahara.

Lundi 14 mars 2022

Marina Ovsiannikova, employée de la première chaîne russe « Pervy Kanal », s’est introduite ce lundi 14 mars 2022 sur le plateau du principal journal télévisé de Russie et a interrompu le JT avec une pancarte  » Non à la guerre. Ne croyez pas à la propagande. On vous ment, ici. Les Russes sont contre la guerre. « , critiquant l’offensive militaire en Ukraine. Elle a ensuite été arrêtée. Plus tôt, Marina Ovsiannikova avait pris la parole dans une vidéo enregistrée et publiée par OVD-Info. « Ce qui se passe actuellement en Ukraine est un crime, et l’agresseur, c’est la Russie. La responsabilité de ce crime pèse sur la conscience d’un homme et d’un seul: Vladimir Poutine« . Elle dit avoir « honte d’avoir permis que des mensonges soient diffusés à la télévision, faisant de la propagande pour le Kremlin« . Très vite, la vidéo s’est propagée à une vitesse folle sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes saluant « le courage de cette femme » alors que tout discours dissident est réprimé par Moscou depuis le début du conflit en Ukraine. L’ancien ambassadeur de France aux États-Unis Gérard Araud s’est dit impressionné devant la prise de risque de celle-ci: « Ma première réaction est très humaine: une réaction d’admiration, d’estime pour le courage de cette personne: le courage d’une seule personne peut sauver. Elle sauve l’honneur, et je crois qu’il faut lui rendre hommage, qu’il faudra conserver son nom« .

Samedi 19 mars 2022. Journée éco-citoyenne, plantation d’une haie champêtre en collaboration avec la Fédération Interdépartementale de Chasse d’Ile de France (FICIF) et intervention de Madame Manon Zago  (Chargée de mission Éducation à l’environnement auprès de la Fédération Régionale des Chasseurs Ile de France) le vendredi 11 mars dans les classes CE1-CE2 et CM1-CM2.

Déroulement type d’une séance organisée par la FICIF à l’attention des élèves (exemple d’une classe de 6ième) : un diaporama indique la mission des fédérations de chasseurs, les différentes espèces « régulées » sont présentées (sangliers (*), renards (*), …), « l’action en faveur de la biodiversité consiste en l’aménagement du territoire de chasse avec par exemple la plantation de haies (*) qui favorise les perdrix grises (*), les faisans, les lapins, …  », les élèves apprennent à reconnaître les empreintes d’animaux et l’animation se termine éventuellement par un quizz où le gagnant se voit remettre un bois de chevreuil (en plastique).

Ces animations sont financées grâce à l’éco-contribution, un fonds pour la biodiversité créé à l’initiative de la Fédération Régionale des Chasseurs d’Ile de France, à l’occasion du nouvel Office Français de la Biodiversité (OFB) et sont agréées par l’éducation nationale.

Deux remarques :

  • Le 19 mars, en plantant des haies champêtres les syndicats de chasse agissent en faveur de la biodiversité tout en reconstituant la faune utile à leur activité ( les perdrix grises, les faisans, les lapins….). L’objectif initial d’une matinée éco-citoyenne, qui consiste à sensibiliser les habitants aux gestes citoyens et écologiques, ne se révèle pas aussi désintéressé qu’il ne le paraît. Il semble difficile, sans parti pris, de justifier d’un côté, l’élimination d’animaux dits « prédateurs » et de l’autre, le lâcher d’animaux d’élevage pour le seul plaisir de la chasse.
  • Beaucoup d’associations environnementales permettraient aux enfants de « découvrir qu’une faune sauvage vit à proximité de chez eux». L’exposé sur les actions menées par la LPO-Ligue de Protection des Oiseaux et le Parc Naturel Régional du Vexin Français, pour la protection du  » Busard Saint-Martin dans le Vexin français » en est un bon exemple. Les élèves des classes de CE1-CE2 et CM1-CM2 en ont-ils bénéficié au sein de l’école de Sagy?

Un choix municipal donc :  « qui défend la chasse préserve sa place ! »

« Prosélytisme du lobby chasse envers les enfants. Un partenariat signé le 4 mars 2010 entre Luc Chatel, Jean-Louis Borloo et la Fédération nationale de la chasse permet aux amateurs d’armes d’entrer dans les écoles pour donner des leçons de « développement durable » aux enfants. La propagande du lobby des chasseurs dans les écoles s’est officialisée lors des états Généraux de la chasse en 1990, puis en 1993 avec le colloque « Animations en milieu scolaire ». Depuis cette époque l’ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages et du patrimoine naturel), soutenue par de nombreux enseignants, n’a eu de cesse de freiner ces grandes ambitions. Les chasseurs n’ont aucune légitimité pédagogique. »

(*) Plus de 600 000 sangliers sont abattus chaque année en France, au nom de la « régulation ». 60 millions d’euros de dégâts.

(*) On en tue entre 600.000 et un million chaque année en France. Selon l’ASPAS, le renard, grand chasseur de petits rongeurs, rend davantage de services à l’agriculture qu’il ne crée de problèmes.

(*) Les haies sont des éléments bénéfiques pour la biodiversité puisqu’elles procurent à la faune sauvage et plus particulièrement à l’avifaune, une nourriture riche et variée ainsi qu’un couvert essentiel à la reproduction et à l’élevage des jeunes. Toutes les fédérations de chasse en France font la promotion des haies, de là à en faire une initiative avec le label matinée éco-citoyenne !

(*) 20 millions de faisans et perdrix issus d’élevages sont abattus chaque année.

Mardi 8 Mars 2022 :

Un moment de grâce en pleine guerre. Une professeure de violon réfugiée dans une cave de Kharkiv, ville particulièrement touchée par les bombardements russes joue « What a Moonlit Night ». “C’est très difficile de jouer et de penser à quelque chose d’autre que la guerre en ce moment. Mais j’ai décidé que je devais faire quelque chose”, confie Vera Lytovchenko. ”Nous sommes devenus une famille dans cette cave et quand je jouais, ils pleuraient. Ils oublient la guerre pendant quelques instants et pensent à autre chose.”

https://www.youtube.com/watch?v=200gsMIjmpg

Lundi 7 Mars 2022 :

Vitali Klitschko élu en 2014 à la tête du Conseil municipal de la capitale ukrainienne, a fait le point sur la situation matérielle régnant à Kiev à l’approche de la bataille: « Nous avons encore de l’électricité, de l’eau, du chauffage. Quelques routes permettent encore de sortir de la ville. Cependant les sirènes résonnent vingt fois par jour et de nombreux concitoyens en sont réduits à se réfugier dans des bunkers ou dans le métro. Nous avions 3,5 millions d’habitants dans la ville avant la guerre, aujourd’hui, nous estimons la population à un peu moins de 2 millions, la majorité des femmes et enfants sont partis« , a affirmé l’édile, avant de rendre hommage à la résistance opposée par le peuple de Kiev aux militaires russes. « Kiev est un avant-poste. Certains se battent alors qu’ils n’auraient jamais pensé prendre des armes. J’ai rencontré des médecins, des comédiens, des musiciens qui prennent les armes. Nous défendons nos familles, nos maisons« , a lancé le maire. « Nous comprenons que ni les Allemands, ni les Français, ni les Américains ne vont nous défendre. C’est notre affaire, c’est notre terre« , martèle l’homme qui est depuis huit ans à la tête de Kiev.

Dimanche 6 Mars 2022 :

D’après l’ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations, au moins 1.100 personnes manifestant contre l’intervention militaire en Ukraine ont été arrêtées dimanche dans une trentaine de villes de Russie. Près de 10.000 manifestants ont été arrêtés dans le pays depuis le 24 février, date du début des opérations militaires, selon l’ONG.

Manifestants contre la guerre en Ukraine le 27 février 2022 à Moscou.

Vendredi 4 Mars 2022 :

Quelque 150 chaînes de radio publiques en Europe diffuseront vendredi à 07H45 GMT le morceau « Give Peace a Chance » (« Donnons une chance à la paix« ) contre la guerre en Ukraine, a annoncé jeudi l’Union européenne de radiodiffusion (UER).

Ce fameux morceau, écrit par John Lennon, véritable hymne à la paix qui traverse les générations, pourra être entendu dans plus de 25 pays, dont l’Ukraine, et des radios privées européennes se joindront également à cette initiative, a précisé l’UER.

« Les horreurs de la guerre contre l’Ukraine sont chaque jour plus évidentes. Notre solidarité, notre humanité et notre soutien sont nécessaires« , a déclaré Patricia Schlesinger, directrice de la radio régionale berlinoise RBB, à l’origine du projet.

Un Ukrainien montre un portrait du chanteur britannique John Lennon, dans un appartement de Kharkiv détruit par les bombes, le 1er mars 2022

2 Mars 2022 :

“La guerre est l’acte par lequel un peuple résiste à l’injustice au prix de son sang.”

Henri Lacordaire : 1802 – 1861- Prédicateur dominicain

Une école de Kharkiv

24 Février 2022 :

“Écraser l’innocent qui résiste, c’est un moyen que les tyrans emploient pour se faire place en mainte circonstance.”

Goethe : 1749 – 1832 – Écrivain et savant allemand

Février 2022 :

« Projet d’aménagements pour améliorer la traversée du hameau de Saillancourt : le constat est alarmant plus de 100 kilomètres/heure entre la place du lavoir et la sortie du hameau en direction de Menucourt. » ( Sagy Infos – 7 février 2022)

La vitesse excessive dans la traversée du hameau de Saillancourt : on en parle depuis 36 ans (mai 1986)

Vu place de Saillancourt, Doc au volant de sa DeLorean DMC-12 (100 km/h en 8,8 secondes, vitesse maximale à 200 km/h)

26 mai 1986 – 7 février 2022 : depuis 36 ans « la sécurité des piétons est prioritaire et primordiale pour la municipalité« , on s’interroge. Voir l’article  https://www.regard-sur-sagy.fr/amenagements-pour-ameliorer-la-securite-dans-la-traversee-du-hameau-de-saillancourt/ 

Propositions citoyennes :

(1)  entre la place du lavoir et la sortie du hameau en direction de Menucourt élargir les trottoirs. Ceux-ci sont impraticables et obligent le piéton à marcher sur la route

(2) ne pas autoriser les véhicules à se garer sur les trottoirs comme c’est le cas

 

——————————————————–

Au sol, on ne voit que la partie située au-dessus de l’horizon d’un arc-en-ciel : il est possible de voir son cercle complet depuis… un avion.

Selon une tradition médiévale, il n’y aurait aucun arc-en-ciel durant les 40 années précédant la fin du monde. Elle n’est donc pas pour demain. Bonne année 2022.

Archives