Par Franck Olivier – Conseiller Municipal à Sagy 95 Val d'Oise
Conseil Municipal le jeudi 13 décembre 2018 à 19h00

La marche citoyenne vue par les médias : LeParisien.fr et La Gazette du Val d’Oise

Samedi 15 septembre 2018

« Val-d’Oise : les cyclistes réclament un passage protégé carrefour de Sagy »

Julie Ménard, LeParisien.fr

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/val-d-oise-les-cyclistes-reclament-un-passage-protege-carrefour-de-sagy-15-09-2018-7889700.php

 

Saillancourt, ce samedi. Les adeptes du vélo se sont réunis pour réclamer une piste cyclable et un passage inférieur sous le rond-point de la D 28

Un rond-point tout neuf mais rien pour les deux roues. Les amateurs de vélo fulminent.

Une quarantaine de riverains du hameau de Saillancourt se sont mobilisés ce samedi afin de réclamer une voie sécurisée pour rejoindre le village de Sagy. « On aimerait bien faire plus de balades en famille surtout l’été mais on préfère prendre la voiture car c’est trop dangereux à vélo », témoigne Michaël, 45 ans.

Après plusieurs mois de travaux, le carrefour de la D 28 est désormais un giratoire avec une voie aménagée pour les piétons. « Mais il n’y a pas de feu ce n’est pas sécurisé », juge Franck Olivier, conseiller municipal d’opposition à l’initiative de la manifestation. Il regrette que le projet de passage inférieur évoqué en 2014 ne voit jamais le jour. Soutenu par les habitants et l’association « Allez-y à vélo », il a déposé une motion en mairie pour réclamer cette fameuse voie cyclable. Un document également remis à la région et au département « pour qu’un budget soit fixé » et que le projet avance ».

—————————————

Dimanche 16 septembre 2018

« Sagy : le doute persiste quant au projet de voie sécurisée pour les vélos »

Julie Ménard, LeParisien.fr

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/sagy-le-doute-persiste-quant-au-projet-de-voie-securisee-pour-les-velos-16-09-2018-7890501.php

Saillancourt, samedi. Les adeptes du vélo se sont réunis pour réclamer une piste cyclable et un passage inférieur sous le rond-point de la D 28

Une quarantaine de cyclistes s’est mobilisée samedi pour réclamer la concrétisation d’une piste et d’un passage couvert sous le rond-point de la D 28. Le maire assure travailler dessus avec le département.

Le passage inférieur réservé aux cyclistes sous le nouveau rond-point de la D 28 à Sagy verra-t-il le jour ? « Je n’y crois pas, c’est pour ça que nous sommes là ! » Déterminé, Franck Olivier, conseiller municipal d’opposition et membre de l’association « Allez-y à vélo », a mobilisé ses troupes samedi. Environ quarante riverains du hameau de Saillancourt, rattaché à Sagy (1 100 habitants) se sont retrouvés pour réclamer une voie cyclable sécurisée.

Muriel, par exemple, n’a jamais pris le risque de relier le hameau au village [NDLR : 2 km, soit 10 minutes à vélo] en traversant la D 28 avec ses enfants. « La route est trop étroite et il y a des virages », souligne-t-elle. « Tous les commerces de proximité se trouvent à Sagy et on ne peut même pas aller chercher notre pain à vélo car c’est trop dangereux », regrette aussi Isabelle, 42 ans. « C’est bien que le carrefour ait été refait car il était très dangereux, mais avec le rond-point c’est à celui qui s’engagera le plus vite, ajoute David. C’est très difficile de passer quand on est à vélo. »

« On est dans le flou total »

Malgré le doute des cyclistes, le maire (DVD), Guy Paris, dit « travailler main dans la main avec le département » à la réalisation de cette voie de circulation douce. « En 2020, nous l’aurons, notre passage inférieur », assure-t-il. Un projet qui s’élèverait à 1,5 M€, en plus des 1,6 M€ déjà déboursés pour le giratoire livré en juillet. Mais pour Franck Olivier, rien n’est moins sûr. « Il n’y a ni date ni budget vraiment fixé. On est dans le flou total, souligne-t-il. On continuera à manifester pour se faire entendre des élus tant que nous n’aurons pas la certitude que tous les usagers de la route pourront circuler en toute sécurité. »

—————————————

Samedi 22 septembre 2018

Cyclistes et piétons réclament une liaison douce et un passage souterrain à Sagy

Maxime Laffiac – La Gazette du Val d’Oise

 https://actu.fr/ile-de-france/sagy_95535/val-doise-cyclistes-pietons-reclament-une-liaison-douce-passage-souterrain-sagy_18708908.html

Samedi 15 septembre, une quarantaine d’habitants ont manifesté pour obtenir une liaison douce et un passage souterrain sous le rond-point de la Rd 28, à Sagy (Val-d’Oise).

Une marche citoyenne, menée par Franck Olivier, conseiller municipal à Sagy, a eu lieu samedi 15 septembre.

Fini les paroles, ils veulent des actes. Samedi 15 septembre, en début de matinée, des habitants de Saillancourt (hameau de Sagy (Val-d’Oise), NDLR) et des cyclistes ont protesté pour réclamer la réalisation d’une liaison douce pour vélos et piétons, ainsi qu’un passage souterrain qui serait installé sous le rond-point de la Rd 28, mis en place il y a quelques mois à hauteur du carrefour meurtrier de Sagy.

Deux aménagements qui sont prévus dans le projet global, déclaré d’utilité publique (Dup) en 2014.

Une marche citoyenne a ainsi été organisée par Franck Olivier, conseiller municipal à Sagy. « La liaison douce devrait être programmée, puisqu’elle est en partie financée (à hauteur de 50 % par la Région Île-de-France, ndlr). Nous attendons encore les subventions du département », détaille l’édile.

Si les travaux concernant la phase 2 du projet de réaménagement du carrefour devraient débuter d’ici à 2019, le doute persiste quant à la réalisation de la phase 3, à savoir le passage inférieur. « Il n’y a aucun budget ni aucune date fixée, même si Yannick Boëdec, conseiller départemental délégué aux routes, nous a assurés que ce passage sera réalisé », insiste Franck Olivier.

Parallèlement, selon de nombreux habitants, la sécurisation du rond-point n’est pas optimale. « Le nouveau carrefour giratoire favorise surtout les véhicules, mais cela reste insuffisant pour les piétons et les cyclistes qui veulent le traverser.

Il est impossible d’envoyer un adolescent chercher son pain à Sagy. On ne peut pas que fluidifier le trafic automobile, au détriment des piétons. C’est en quelque sorte une forme de trahison », déplore Jean-Paul Herbin, habitant de Saillancourt.

Motion déposée à la mairie

Pour tenter d’accélérer le processus, Franck Olivier a déposé une motion à la mairie. Cette lettre sera également envoyée à Valérie Pécresse, présidente (Lr) de la Région Île-de-France, et à Antoine Savignat, député (Lr) de la première circonscription du Val-d’Oise.

« Le projet initialement présenté à la population répondait aux demandes des habitants. Cependant, nous avons très vite senti que la deuxième partie des travaux, à savoir la liaison douce et le passage inférieur, allait être compliquée à finaliser. Nous n’avons jamais eu de réponse claire à ce propos », déplore David, membre de l’association Allez-y à vélo.

Franck Olivier a remis la motion à Guy Paris, maire (Dvd) de Sagy. (©La Gazette du Val-d’Oise)

Si Guy Paris, maire (Dvd) de Sagy, n’a pas participé à la marche citoyenne, il a cependant assuré aux manifestants que le Département avait confirmé, par courrier, la réalisation des deux autres phases du projet, « sous réserve des crédits budgétaires. Les travaux débuteraient fin 2019. Le Département a décidé d’engager des études pour les phases 2 et 3 du projet de réaménagement du carrefour. Je me réjouis que le passage souterrain se fasse dans la continuité de la réalisation de la voie douce ! »

Et de conclure : « C’est dans deux ans, je vous demande donc encore un peu de patience ! Nous n’avons jamais lâché le morceau pour que le projet soit réalisé dans sa totalité. » Affaire à suivre…

Commentaires fermés.

Archives