Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition

Rond-point : où en sommes nous ?

Rond-point : où en sommes nous ?

Le giratoire de Sagy, déclaré d’utilité publique : des précisions.

images5

Dépliant enquête publique

L’arrêté préfectoral du 20 février 2014 autorise le conseil général à mettre en œuvre les acquisitions foncières (amiables ou expropriations) et les travaux relatifs à l’aménagement du carrefour RD28/RD81 (plan) et de la voie douce reliant Saillancourt à Sagy.

Une question reste sur toutes les lèvres : quand commenceront les travaux ?

La direction des Routes du Conseil Général indique : « début des travaux 2015, sous réserve d’inscription aux budgets départementaux », mais cela reste incertain compte tenu de la baisse des dotations budgétaires ; une tendance qui a peu de risque de s’inverser prochainement.

Le Parisien, du 22 mars 2014, révèle les grandes lignes d’un rapport remis au Président de la république, intitulé « Pour la maîtrise collective des dépenses publiques » où, les auteurs, messieurs Malvy et Lambert, préconisent des mesures d’austérité applicables à l’ensemble des collectivités locales afin de diminuer l’endettement de la France et ce jusqu’en 2017.

Ces dispositions drastiques visent en fait à réaliser des économies sur les dépenses de fonctionnement des administrations publiques locales et à limiter les investissements des collectivités en fonction d’objectifs nationaux prédéterminés, sans permettre pour autant aux élus locaux d’augmenter les impôts.

Dans un tel contexte économique, il est probable que le coût des travaux, estimé à 3,338 millions d’euros, entièrement supporté par le Conseil Général du Val d’Oise et autres financements régionaux, ne soit pas budgété par les instances départementales ni en 2015, ni en 2016. Quelles seront les priorités nationales et locales en 2017 ?

La sécurisation du carrefour dépend-elle du giratoire ? On sait que sa mise en service, déplace le danger en aval de Sagy, vers Chardronville, La Villette et Condécourt  et demanderait de nouveaux aménagements. Aujourd’hui, la globalisation du projet rond point / voie douce laisse penser que si l’un ne se fait pas, l’autre est fatalement dans l’impasse. Cette situation est-elle indéfectible ? Ne devrait-on pas chercher une solution moins onéreuse pour la collectivité ?

Vous pourrez lire ci-dessous, des extraits du « Rapport au Conseil Général » Direction des Routes. L’avis favorable a été assorti de deux réserves : l’une concernant la « sécurisation du carrefour entre la RD 28 et la rue de l’Aubette à Condécourt » (indépendante du projet du rond-point, mais devant être réalisée avant ou en même temps que le projet du giratoire), l’autre concernant le changement du tracé de la voie douce.

Extrait du « Rapport au conseil Général » séance du 20 décembre 2013

Extrait :

« Avec un trafic quotidien de l’ordre de 15000 véhicules par jour en moyenne (deux sens confondus), dont 12% de poids-lourds, la RD28 connaît une forte situation d’accidentologie, particulièrement au carrefour avec la RD81. Dans sa gestion actuelle en carrefour à feux, l’incivilité et l’irrespect de la signalisation par des usagers rendent cette intersection dangereuse. »

Si le giratoire voit le jour, que se passera-t-il à la sortie de Chardronville entre la rue Pierre Bonté et la RD28 ? Nouveau site accidentogène ?

Les habitants de Condécourt ont compris le problème que générera le nouveau giratoire et ont été entendus.

Extrait :

« Au vu des résultats de l’enquête publique, quelques modifications seront apportées au projet, afin notamment de lever les réserves. »

« La sécurisation du carrefour entre la RD28 et la rue de l’aubette à Condécourt est indépendante du projet de réaménagement du carrefour RD28/RD81. »

« Dans le cadre du programme de travaux d’opérations de sécurité routière, une étude d’aménagement d’axe est en cours par les services de la Direction des Routes du Conseil Général. Elle vise à répondre aux attentes des habitants de Condécourt et Villette par la création d’un aménagement permettant de rendre plus sûr les mouvements de ce carrefour. »

« Le Conseil Général du Val d’Oise a, à ce sujet, voté par délibération n° 4-01 du 18 janvier 2013, la programmation de travaux d’amélioration de la voirie départemental (RD28 – Condécourt : aménagement de sécurité). Une opération de sécurité routière pourra donc être mise en œuvre au carrefour RD28, rue de l’Aubette, à Condécourt au plus tard concomitamment aux travaux relatifs de création du carrefour giratoire RD28/RD21. »

Conclusion

Le rond-point RD28/RD81 ne verra pas le jour tant que l’aménagement sur la commune de Condécourt ne sera pas réalisé. Ou en est le projet ?

Le Conseil Général est victime de baisse de dotations de l’État de 70 millions d’euros en 2015, trouvera-t-il 3,338 millions d’euros pour mettre en œuvre les travaux du rond-point et de la voie douce ?

Pour nous, sagyens, c’est le retour à la case départ : pas de rond-point, pas de voie douce mais les mêmes risques qu’il y a 1 an, 2 ans, …10 ans, pour tous ceux qui empruntent le carrefour. Des risques, nécessairement encourus, sur le chemin de l’école par les habitants de Saillancourt 1 fois, 2 fois par jour ou plus.

Nombreux sont les habitants des hameaux qui souhaitent et attendent avec impatience, l’accès sécurisé vers le village qui représente, pour eux et leurs enfants, un moindre isolement et une amélioration certaine de leur cadre de vie.

Le développement du tourisme en Vexin et du cyclotourisme en particulier, par la voie verte Paris -Londres, devrait peser sur la mise en œuvre d’un programme de sécurité des déplacements traversant Sagy. Mais suffit-il d’installer des panneaux ?Partageons la route

Alors que le projet de rond-point ne sécurise qu’imparfaitement le carrefour RD28/RD81 et déporte le danger, il apparaît vain d’attendre, des années encore, le financement incertain du département. Il serait vraisemblablement plus rationnel, de relancer un nouveau plan des circulations automobile, piétonne et cycliste sur l’ensemble du territoire communal, moins onéreux pour la collectivité et tenant compte des conditions d’accès à la RD28 pour les habitants de Chardronville (commune de Sagy), de Condécourt et Villette (commune de Condécourt).

Carrefour RD28

 

A propos, voici ce qui peut aussi arriver sur un rond point …

 

images6images7

images8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés.

Archives