Par Franck OLIVIER – Conseiller Municipal à SAGY de 2014 à 2020
Citoyen de proposition
  • De l’utilisation de l’argent public
    Revue de presse : actu.fr/gazette-val-d-oise mercredi 18 janvier 2023 – Fabrice CAHEN Rappel     :     Conseil Municipal du vendredi 27 septembre 2019 – Nouveau contrat boulangerie https://www.regard-sur-sagy.fr/conseil-municipal-du-vendredi-27-septembre-2019/ A la suite de la rencontre du 2 juillet 2019 entre Mr le Maire et Mr Bézard, adjoint chargé des bâtiments et patrimoine communal,  Mme et Mr...
    En savoir plus
  • L’eau est un bien commun, non aux bassines dans le Vexin, 28 janvier 2023 à BANTHELU
    Samedi 28 janvier 2023, de nombreux habitants de Banthelu et des communes voisines, environ 300 personnes, selon les renseignements territoriaux, se sont rassemblés à l’appel des associations environnementales présentes et organisatrices : Val d’Oise Environnement, France Nature Environnement, Les Amis de la Terre, la Confédération paysanne et Demain Le Vexin.   Les autorisations...
    En savoir plus
  • Revue de presse
    PENDANT QUE LES BOULANGERIES FERMENT : COMMENT LES PROFITEURS DE CRISE S’ENRICHISSENT (Marina MESURE – Députée LFI-NUPES) L’ENTRETIEN actu publié le 10 janvier 2023 – 20:30 Merci à Mme Mesure (Groupe de la Gauche au Parlement européen) de nous expliquer toute cette démesure…😀 A voir :  https://www.youtube.com/watch?v=Tdf9pQXogXQ   ————————————————————- Le PARISIEN – 2...
    En savoir plus
  • Les vœux du maire de Sagy se suivent… et se ressemblent
    Samedi 6 janvier 2023, vœux du maire de Sagy Lors de la présentation des vœux Mr le Maire a annoncé : (voir : https://www.francetvinfo.fr/economie/energie/prix-de-l-energie-le-village-de-sagy-est-inquiet-pour-ses-commerces_5588124.html ) « La commune propriétaire des 3 commerces de Sagy va offrir le loyer au boucher et au boulanger pendant 6 mois ». La cause : La flambée du prix...
    En savoir plus

Les coquelicots

Les coquelicots

Articles récents

Editorial novembre 2022

Éditorial novembre 2022

Le monde de demain ne se suffit pas de gestionnaires mais a besoin de visionnaires

Le 1er février 2022, dans une tribune, 1409 scientifiques dénonçaient l’absence de débat sur la question climatique. « Quels que soient nos opinions politiques et nos engagements personnels, nous constatons avec inquiétude l’absence de débat démocratique dans la campagne présidentielle sur les graves bouleversements en cours et à venir, qu’ils concernent le climat, l’océan, la biodiversité ou les pollutions. »… si l’on choisit l’inaction, il est nécessaire d’en exposer et d’en assumer les conséquences  » .

Plus récemment, le 2 novembre 2022, Médiapart publiait LaTribune écrite par un ensemble d’organisations de lutte pour le climat, sous le nom de No-Bullshit-Coalition : « déplorant la lenteur de ce ballet de tractations verbales codifiées et voulant sauver les COPs du naufrage ». La coalition propose la mise en place d’une Convention Citoyenne Mondiale pour le climat, un nouvel organe « décisionnaire, inclusif et citoyen ».

Ce sont des appels pour une gestion participative des citoyens au sein des instances élues qui décident seules du devenir de notre bien commun. Les expériences locales réussies confirment la nécessité de la coopération effective entre les municipalités et les citoyens, les associations et les collectifs, engagés de manière significative dans le mouvement de transition écologique.

On peut citer des villages de Trémargat (22), Puy st André (05) mais aussi des petites villes telles que Loos en Gohelle (59) ou Ungersheim (68) ou encore des métropoles comme Paris et Grenoble dont les initiatives sont transcrites par Mathieu RIVAT dans son livre « Ces maires qui changent tout, ou le génie créatif des communes » publié aux éditions Actes sud.

On peut y ajouter Langouët, commune bretonne de 600 âmes, connue comme un exemple de « laboratoire d’alternatives et de démocratie participative à ciel ouvert » et bien d’autres dont les maires ont su utiliser le dialogue élu/citoyens pour basculer dans « le monde de demain ».

Au niveau national les politiques et technocrates demeurent prisonniers d’un modèle de fonctionnement qui inclut les citoyens dans des consultations de façade , sans information préalable, ni débat. Partager le savoir est perçu comme une perte de pouvoir.

Comment se fait-il qu’un projet tel qu’Europacity grand complexe commercial, construit au détriment de terres agricoles a été soutenu par notre conseil départemental jusqu’à son abandon en 2019 ? Même situation pour l‘aéroport de Notre Dame des Landes, le barrage de Sivens pour ne citer que les chantiers les plus médiatisés et hors des règles de sobriété énergétique imposée aujourd’hui.

En 2016, les villes et communautés de communes de plus de 20 000 habitants, doivent mettre en œuvre un Plan Climat Air Energie Territorial qui prescrit un diagnostic évaluation environnementale du territoire et une démarche d’amélioration, visant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre et réaliser des économies d’énergies, favoriser la biodiversité, améliorer la qualité de l’eau, de l’air tout en assurant le développement économique des territoires.

Le développement économique est-il compatible avec les actions préconisées par le PCAET ?

A ce propos, on remarquera que le gaz « dit GAZ Vert », issu de la filière méthanisation, promue par le gouvernement dans le cadre de l’autonomie énergétique qui offre une rentabilité aux agriculteurs investisseurs grâce aux subventions qui leur sont accordées, n’est pas aussi vertueuse, qu’ENGIE le laisse entendre sur ses plaquettes commerciales (pour info : https://www.mediapart.fr/journal/dossier/economie-et-social/la-methanisation-agricole-un-or-vert-pas-si-vertueux

Le président de l’union des maires du Val d’Oise, comme le président du parc Naturel Régional du Vexin défendent l’installation d’une quinzaine de méthaniseurs au sein du parc, territoire à vocation céréalière et non d’élevage.

Deux projets viennent d’obtenir leur permis de construire, l’un au Perchay décrit sur le site : https://demainlevexin.fr/ et l’autre à Tessancourt pour lequel la population de Sagy a été consultée en mars/avril 2022 au titre des digestats qui seront épandus sur des parcelles communales. (cf. Article Regard sur Sagy : https://www.regard-sur-sagy.fr/extraits-de-la-demande-denregistrement-du-projet-dunite-de-methanisation-a-tessancourt-sur-aubette-avec-plan-depandage-des-digestats-sur-la-commune-de-sagy/

Adapter le territoire aux changements climatiques consiste également à atteindre la qualité de l’eau, à préserver la ressource en eau, à veiller au maintien des zones humides sources de biodiversité. Cette mission doit améliorer la résilience des systèmes agricoles par des formations sur les économies d’eau et les modèles de productions résilients.

Or, des forages destinés à l’irrigation de terres agricoles ont été autorisés par la préfecture du Val d’Oise sur les communes de Commeny et Banthelu où un bassin de stockage (bassine) est en construction.

La population, alimentée, à partir de la source de la Douée, par la même nappe phréatique « Éocène et craie du Vexin Français (HG107/BRGM) », non informée, se retrouve à nouveau devant le fait accompli. En 2019 afin de trouver de nouvelles sources, des recherches ont été entreprises sur le périmètre du SIEVA : cinq dans la nappe de l’Eocène et une dans la nappe du Crétacé. Mais aucun de ces tests n’a été concluant en qualité ou en débit. (cf. https://www.regard-sur-sagy.fr/%ef%bb%bfleau-potable-de-la-source-a-la-table/ ).

Le Plan Climat Air Energie des Territoires de la CCVC est en cours d’élaboration. Le cabinet BL évolution, en charge de l’étude, a mis le diagnostic territorial à disposition sur son site (https://climat-ccvexincentre.fr/t/production-denergies-renouvelables/22 ) et organise des ateliers autour des thèmes des transports, énergie, agriculture, eau, forêt, sur des tableaux sur lesquels les participants communiquent des propositions d’actions par post-it.

La démarche de consultation citoyenne s’appuie sur les échanges entre les participants venus poser les premières pierres du « monde de demain ».

Voir Compte-rendu de l’atelier du 9 novembre – Le Bellay-en-Vexin :

https://climat-ccvexincentre.fr/t/retour-sur-latelier-du-9-novembre-le-bellay-en-vexin/63

PCAET_CCVC_CR_atelier_1.pdf (177,3 Ko)

 

« Climat : l’urgence appelle à des mesures radicales » Première ministre Élisabeth Borne

 

Dates des prochains ateliers participatifs du Plan Climat Air Énergie Territorial :

  • Mercredi 23 novembre, 19h : Avernes
  • Mercredi 30 novembre, 19h : Ableiges

15 novembre 2022 : population mondiale = 8 milliards

Archives